Proust à la recherche du temps perdu

Pages: 15 (3599 mots) Publié le: 11 juin 2011
Vous analyserez et commenterez cette formule de Proust tirée de « Combray » (Du côté de chez Swann, Pléiade et Folio, p. 45), en l’appliquant aux deux volumes au programme :

« Grave incertitude, toutes les fois que l’esprit se sent dépassé par lui-même; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? passeulement : créer. Il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il peut réaliser, puis faire entrer dans sa lumière. 

Dans son œuvre A la Recherche du Temps Perdu, Proust, à travers des digressions qui n’en n’ont que l’apparence, nous convoque en réalité de façon récurrente à une réflexion prégnante sur la nature de sa recherche, son origine, ses modalités, son but ultime.Tout commence, on le sait, à la suite d’un fait a priori anodin - la dégustation d’une madeleine,- que le narrateur décrit pourtant d’un point de vue quasi scientifique et qu’il nommera par la suite « expérience de mémoire involontaire ». Nous ne sommes qu’au tout début de l’œuvre, mais déjà rien ne sera plus comme avant. L’innocente madeleine a provoqué chez le narrateur un appel profond, uneprise de conscience dramatique, dont la complexité et l’enjeu sont ainsi évoqués : « Grave incertitude, toutes les fois que l’esprit se sent dépassé par lui-même ; quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays obscur où il doit chercher et où tout son bagage ne lui sera de rien. Chercher ? Pas seulement : créer. Il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il peut réaliser,puis faire entrer dans sa lumière. » En quelques lignes à peine, nous voici nous aussi entraînés dans cette énigme et cette quête, l’auteur a instillé en nous le trouble, l’incertitude, l’anxiété presque, qu’on ressent quasiment physiquement dans cette phrase qui se questionne elle-même.

Le « je » du narrateur a disparu, le ton est solennel (« grave incertitude »), nous sommes à l’aune dequelque chose de grand ( « il est en face de quelque chose qui n’est pas encore et que seul il ne peut réaliser ») qui n’est rien d’autre que la création littéraire chez Proust. Processus créatif complexe puisque l’esprit devient l’objet de sa recherche (« quand lui, le chercheur, est tout ensemble le pays où il doit chercher »), ce qui explique sa part d’ombre (« le pays obscur »). Ce mystérieux« chercheur » qui « doit chercher » représente ici l’écrivain en devenir, avant qu’il n’accomplisse son voyage « du pays obscur » vers « sa lumière. » En même temps, recherche et création sont ici étroitement liées (« chercher ? pas seulement, créer »), laissant à penser que la solution -ou la délivrance ?- se trouve déjà dans la question, impression confirmée par la lucidité du discours, qui percemalgré l’incertitude du départ. Cette énonciation trouverait aussi bien sa place dans un essai plutôt que dans un roman, tant il pose d’emblée un questionnement philosophique, sinon LE questionnement philosophique de toute la RTP. Comment un écrivain peut-il être à la fois objet de sa recherche, et agent de sa création ? Quel est ce processus si obscur, par lequel il doit nécessairement passer ?Question philosophique donc, nichée au cœur du roman, l’œuvre commence ainsi son processus, tant dans sa forme que dans son fond…

Nous cherchons d’abord à découvrir en quoi cette recherche est si obscure pour un écrivain qui s’interroge sur sa légitimité et bute sur les modalités de sa vocation, après quoi nous nous interrogerons sur le statut de l’esprit dans le processus de cette recherchequ’est la création de l’œuvre proustienne, ce qui nous amènera finalement à découvrir comment ce processus si compliqué, à travers la rétrospective dans du temps passé, aboutit à une création universelle lumineuse, enjeu ultime de la Recherche du Temps Perdu, et au-delà, de toute création littéraire.

Proust avise déjà le lecteur dans Contre Sainte Beuve, qu’on a l’habitude de considérer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • A la recherche du temps perdu- proust
  • 245 Proust A La Recherche Du Temps Perdu Resume
  • Marcel Proust, a la recherche du temps perdu
  • Analyse de "a la recherche du temps perdu" de marcel proust
  • A la recherche du temps perdu
  • A la recherche du temps perdu
  • À la recherche du temps perdu
  • A la recherche du temps perdu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !