Proust

261 mots 2 pages
Dandy dilettante, précieux allergique à la moindre parcelle de pollen, écrivain reclus dans sa chambre tapissée de liège, adepte de l'onanisme comme de la phrase à la longueur infinie, Marcel Proust a marqué la fin du XXe siècle à travers l'édifice de sa 'cathédrale', 'A la recherche du temps perdu'. Elevé dans un milieu bourgeois, cultivé et marqué par un entourage exclusivement féminin, la découverte de son homosexualité ouvre des failles dans son monde protégé. Le jeune Marcel se lance d'abord dans des études de droit, puis de lettres, pour finir par intégrer le milieu artistique et mondain de Paris. Là, il commence une carrière de journaliste-chroniqueur, voyageant en Europe, travaillant à ses heures à un roman qui semble ne jamais pouvoir s'achever. La mort de sa mère déstabilise encore sa personnalité fragile et inquiète. Son activité littéraire s'intensifie, et c'est dans la solitude qu'il crée l'un des romans occidentaux les plus achevés, 'A la recherche du temps perdu'. Entre temps, il s'insurge contre la méthode critique de Sainte-Beuve, alors très en vogue. Marcel Proust reçoit en 1919 le prix Goncourt pour 'A l'ombre des jeunes filles en fleurs', le deuxième volet de la trilogie. Dans l'ensemble de son oeuvre, il questionne les rapports entre temps, mémoire et écriture, tout en suivant les personnages récurrents comme Albertine, Mme de Guermantes... Connu pour la longueur de ses phrases parsemées de relatives au rythme dit 'asthmatique', Marcel Proust reste une référence et un monument incontestable de la littérature

en relation

  • Proust
    1437 mots | 6 pages
  • Proust
    1735 mots | 7 pages
  • Proust
    322 mots | 2 pages
  • Proust
    1925 mots | 8 pages
  • Proust
    1086 mots | 5 pages
  • Proust
    1547 mots | 7 pages
  • Proust
    78399 mots | 314 pages
  • Proust
    2232 mots | 9 pages
  • Proust
    1494 mots | 6 pages
  • Proust
    1825 mots | 8 pages