Proust

1547 mots 7 pages
L'analyse du texte

Marcel Proust

« Les vacances de Paques »

Dép. de philologie romane
Groupe 405
Fesenko Daria

Kyiv, 2011
Plan de l’analyse : ✓ Introduction ✓ Résumé ✓ Particularités de la composition ✓ Le champ sémantique ✓ Signe ✓ Particularités de la syntaxe et le rythme ✓ Ecartes stylistiques ✓ Conclusion

Introduction

Afin de faire l’analyse de tous les procédés linguistiques employés par l’auteur pour mettre en relief l’idée maitresse de ce fragment je voudrais commencer par le résumé des évenement du texte, puis passer à la composition, au champ sémantique de cet extrait et aux principaux signes de celui-ci. Ensuite il semble très interéssant de parler des particularité de la syntaxe qui sont liées étroitement au rythme du texte et enfin je voudrais preter l’attantion aux écarts stylistiques mis en oeuvre par l’auteur.

Le résumé

Un garçon en attendant des vacances de Paques qu’il passer à Florence imaginait cette ville si nettement qu’on le croirait s’y promener. Mais le medecin lui a défendu de faire son voyage à cause de son mal de gorge. Cependant le garçon n’était pas chagriné. Il avait sa propre Florence dans son imagination qu’il associait toujours avec la semaine des Paques.

Les particularités de la composition

La composition tout à fait particulière de ce texte vise à mettre en relief l’idée maitresse de ce fragment qui concerne le pouvoir évocateur des noms et l’opposition de deux notion : « un nom » et « un mot ». Dans ce fragment on peut distinguer deux plans de narration qu’on peut nommer celui « réel » et « virtuel ». En fonction de ces deux plans il y a deux espaces et deux temps de narration. M. Proust, lui – meme, a recours aux notions de « l’Espace abstrait » et du « temps imaginaire ». Ces deux plans laissent voir deux personnages : le garçon qui attendait ses vacances de Paques (le personnage réel) et l’autre – lui – meme d’ailleurs – celui qui s promenait à

en relation

  • Proust
    1437 mots | 6 pages
  • Proust
    1735 mots | 7 pages
  • Proust
    322 mots | 2 pages
  • Proust
    1925 mots | 8 pages
  • Proust
    1086 mots | 5 pages
  • Proust
    439 mots | 2 pages
  • Proust
    2232 mots | 9 pages
  • Proust
    1494 mots | 6 pages
  • Proust
    1825 mots | 8 pages
  • Proust
    2682 mots | 11 pages