Proust

1494 mots 6 pages
Les Mille et Une Nuits sont des contes d’origine indienne et persane, et qui sont traduits ultérieurement en arabe. Le livre est constitué de nombreux contes enchâssés et de personnages mis en miroir les uns par rapport aux autres. Ces récits qui s’appelaient « Hazâr Afsâné », deviennent en arabe les Mille et Une Nuits, et ont disparu en persan à cause de la tradition orale qui les ont empêchés à être enregistrés (Elisséeff; 1949: 20-23). Bien que l’héritage persan des contes soit confirmé dans la traduction de Galland, c’est impossible de distinguer les récits persans de ceux d’origine arabe, lesquels sont ultérieurement rajoutés à l’œuvre. C’est pourquoi les Mille et Une Nuits restent une œuvre polyphonique offrant une synthèse de l’imaginaire narratif oriental de différentes civilisations : l’empire byzantin, l’empire sassanide, les califats omeyyade et abbasside.
Le sultan Shahryar, déçu par l'infidélité de son épouse, la condamne à mort et, afin de ne pas être à nouveau trompé, il décide de faire exécuter chaque matin la femme qu'il aura épousé la veille. Shéhérazade, la fille du grand vizir, est désignée pour épouser le sultan. Aidée de sa sœur, elle raconte chaque nuit au sultan une histoire dont la suite est reportée au lendemain. Le sultan ne peut se résoudre alors à tuer la jeune femme ; il reporte l'exécution de jour en jour afin de connaitre la suite du récit commencé la veille. Peu à peu, Shéhérazade gagne la confiance de son mari et finalement au bout de mille et une nuits, il renonce à la faire exécuter.
Au XXIe siècle, les Mille et Une Nuits sont constituées d'un centre commun, une trentaine d'histoires (le récit-cadre ou l'histoire de Shéhérazade, Le Marchand et le Génie, Le Pêcheur et le Génie, Les Dames de Bagdad, Les Trois Calenders, Les Trois Pommes, Le Bossu et les histoires qui y sont incluses) et d'un ensemble de récits extrêmement variés qui relèvent aussi bien de la littérature savante que d'une littérature plus « populaire ». On y

en relation

  • Proust
    1437 mots | 6 pages
  • Proust
    1735 mots | 7 pages
  • Proust
    322 mots | 2 pages
  • Proust
    1925 mots | 8 pages
  • Proust
    1086 mots | 5 pages
  • Proust
    439 mots | 2 pages
  • Proust
    1547 mots | 7 pages
  • Proust
    2232 mots | 9 pages
  • Proust
    1825 mots | 8 pages
  • Proust
    2682 mots | 11 pages