Prout

1076 mots 5 pages
Pradel Devoir philosophie.
Romain
T3 Es
---------------------------------------------------------------------------------------------------

---------------------------------------------------------------------------------------------------
Sujet : Commentaire du texte d’Holbach, « Système de la nature », 1990.

Paul Henri Dietrich dit le baron d’Holbach écrivit son œuvre « Système de la Nature » en 1770. Dans cet extrait, il s’efforce d’anéantir l’idée de l’immortalité de l’âme, d’Holbach poursuivit sa lutte contre l’idée de l’existence d’une âme éternelle alors que tous les hommes souhaitent l’avoir. D’après Spinoza, nous ne désirons aucune chose parce que nous la jugeons bonne, mais nous la jugeons bonne parce que nous la désirons. Le baron d’Holbach décrit clairement la notion de désir en se servant comme exemple de l’immortalité de l’âme. Le désir est une tendance qui nous porte à accueillir ce que l’on n’a pas ou ce que l’on n’est pas. Il s’applique aussi à ce que l’on appelle déjà mais se nourrit de la perspective que l’avenir pourrait nous l’enlever. C’est dans ce contexte-là que nous nous poserons la question : Comment est vue la notion de désir dans cet extrait et si le désir peut être satisfait. Après avoir défini la notion et la vision de l’auteur en deux parties, nous nous efforcerons de montrer si le désir peut être satisfait.

Dans un premier temps, le baron d’Holbach expose l’idée d’une grande partie de la population au sujet de la question sur l’externalité de l’âme. D’après lui, les hommes sont commandés par leurs désirs, ce qui a une conséquence sur leurs actions et même sur ce qui constitue l’essence de l’homme, les désirs orientent les jugements. Ils ne se contentent pas de nous faire tendre vers ce que l’on juge bon ou bien, mais c’est par son emprise que l’on juge quelque chose. Ensuite, il explique que les hommes confondent les désirs et la réalité : « ce désir se convertit pour

en relation

  • Prout
    390 mots | 2 pages
  • Prout
    274 mots | 2 pages
  • Prout
    371 mots | 2 pages
  • Prout prout
    1406 mots | 6 pages
  • Prout
    542 mots | 3 pages
  • Prout
    641 mots | 3 pages
  • Prout
    2005 mots | 9 pages
  • Prout
    411 mots | 2 pages
  • prout
    372 mots | 2 pages
  • prout
    6016 mots | 25 pages