Psaswot

779 mots 4 pages
SWOT : PSA

Diagnostic interne :

Forces faiblesses - Streiff, le nouveau manager à une réputation à poigne et brut de décoffrage

- rationalisation des usines

- politique de plates-formes communes, ce qui permet de réaliser des économies d’échelle

- partenariat avec Ford, Bmw, Toyota pour abaisser les coûts de production

- ne veut pas casser les prix car ils veulent toujours avoir une bonne image

- usine construite en République tchèques pour produire des petits modèle d’entrée de gamme et ouverture d’usine en Slovaquie -> coût su travail 5 fois moins cher qu’en Europe de l’ouest.

- Les nouvelles usines de l’est peuvent produire 500 000 véhicules supplémentaires alors que les ventes stagnent

- Le nouveau manager ne connaît pas grand-chose en automobile

- les immatriculations de PSA ont baissé de 200 000 unités.

- part de marché en baisse, de 15,3 à 13,8 %

- bénéfices qui ont plongé de 40 % en 2005

- bénéfices qui devraient encore fondre en 2006 de 50 %

- perte d’argent au second trimestre

- les ventes de nombreux modèles décrochent

- la stratégie de Folz qui était la croissance des ventes et la créativité à caller : groupe qui a perdu la main côté innovation.

- des voitures ont fait des flops comme la Citroën C3

- les ventes des nouvelles voitures n’atteignent pas les 50 000 unités alors qu’ils en avaient promis 130 000

- de nombreuse ventes ont été perdues, fautes de rabais suffisants.
- pas les moyens de développer tous les véhicules

- chutes des ventes chez Peugeot car il est le seul généraliste à ne pas pratiquer de rabais systématique sur l’ensemble de sa gamme.

- Le taux d’utilisation des usines Peugeot à baissé, et le coût de production de chaque véhicule à mécaniquement augmenté

- Plan de réduction des investissements des dépenses de Recherche et Développement et des frais généraux

-suppressions d’emplois

- Villaverde, en Espagne, site menacé

Diagnostic externe :

Opportunités
Menaces
L’offre :
-Renault à des

en relation