Psychologie cognitive appliquée - La récupération de souvenirs d'abus sexuels infantiles chez l'adulte

Pages: 20 (4996 mots) Publié le: 19 mai 2014
La récupération de souvenirs
d'abus sexuels infantiles chez
l'adulte
Psychologie cognitive appliquée - S. Brédart

Année académique 2013 - 2014
Steve N.

Cas d'introduction
Pour commencer ce rapport, nous pensons qu'il est plus judicieux d'aborder cette thématique en
vous présentant un cas célèbre de faux souvenir. Il s'agit du cas d'Eileen Franklin qui se déroula dans
les années1990. Ce cas a été fortement médiatisé, probablement dû à sa particularité, car
l'accusation du suspect était uniquement basée sur des souvenirs d'enfance retrouvés.
En 1990, George Franklin a été accusé du meurtre de Susan Nason, assassinée en 1969, uniquement
sur la base de souvenirs retrouvés de sa propre fille Eileen. En 1989, soit 20 ans après l'assassinat de
Susan Nason, Eileen Franklins'est soudainement remémorée un épisode où son père fracassait le crâne
de Susan à l'aide d'une grosse pierre.
Eileen en parla à son psychothérapeute qui la rassura sur son état de santé mentale. Elle en parla
également à son mari qui lui conseilla d'aller parler de son souvenir à la police.
Deux inspecteurs reçurent sa déposition. Le souvenir était extrêmement précis, en l'occurrence Eileenfournit des informations assez détaillées sur certains aspects du crime. Beaucoup de ces détails
correspondaient à des constatations réalisées sur les lieux du crime. George Franklin sera incarcéré et
condamné pour meurtre le 29 novembre 1990 sur la seule base du souvenir retrouvé de sa fille.
Cependant, le témoignage d'Eileen se révéla de plus en plus inconsistant et les données les pluscruciales changeront au fil des dépositions. Plus tard, il apparaitra que le souvenir fût retrouvé sous
hypnose lors d'une séance thérapeutique. Toutes ces nouvelles données finiront par invalider la
sentence.
George Franklin, qu'aucune preuve concrète n'accusait, aura passé 6 ans, 7 mois et 4 jours en prison
avant d'être libéré.

Le dilemme
Comme nous le montre le cas d'Eileen et George Franklin,lorsque nous sommes amenés à
considérer des souvenirs retrouvés d'abus sexuels, nous sommes confrontés à un sérieux dilemme.



D'une part, nous nions la réalité d'abus lorsque l'on considère erronément un souvenir retrouvé
comme étant un faux souvenir. Ceci peut provoquer chez la victime un sentiment d'injustice, de
détresse, ainsi qu'une perte de confiance envers les professionnels.D'autre part, si on considère à tort qu'un souvenir retrouvé est exact alors qu'il est faux, nous
risquons de porter une grave accusation envers une personne innocente. Ce type d'erreur, quant
à elle, est susceptible d'envoyer un innocent en prison. Les conséquences qui en découlent sont
souvent désastreuses, non seulement pour la personne accusée mais également pour la famille
de celle-ci.Polarisation du débat


Le contexte

Début des années 1990, une véritable épidémie de souvenirs retrouvés d'abus sexuels va
naitre aux Etats-Unis, mais également aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande.
Cette épidémie sociale, appelée aussi le syndrome des faux souvenirs va provoquer le début d'un
véritable engouement scientifique. Des milliers de familles vont êtretouchées par ce phénomène, et le
scénario spécifique qui en ressort est décrit comme celui de la jeune femme qui se souvient

2

soudainement au cours d'une séance thérapeutique de s'être fait sexuellement abusée durant son
enfance.
D'après certains experts, un évènement déterminant dans le déclanchement de l'épidémie serait
la parution de l'ouvrage d'Ellen Bass et Laura Davis intitulé « TheCourage to Heal: A Guide for
Women Survivors of Child Sexual Abuse » en 1988. Cet ouvrage sera lu tant par les
psychothérapeutes que par le grand public. On y retrouve une symptomatologie vague et peu
spécifique dans laquelle il est facile de se reconnaitre.
La publication de ce livre va engendrer la parution d'ouvrages similaires, d'articles de journaux
et de magazines populaires ainsi que de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Psychologie cognitive
  • Psychologie cognitive
  • Psychologie Cognitive
  • Psychologie cognitive
  • Psychologie cognitive
  • Psychologie cognitive
  • Psychologie Cognitive
  • psychologie cognitive

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !