Psychologie positive

55458 mots 222 pages
DÉPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE
Faculté des lettres et sciences humaines
Université de Sherbrooke
Revue de littérature
La psychologie positive, la thérapie positive et la relation thérapeutique
FINAL

par
LAURENCE D’ARCY-DUBOIS
MARIE-EVE LABRECQUE
FRANÇOIS LAUZIER-JOBIN
Travail présenté à
Lucie Mandeville
Dans le cadre du cours
PSY 505
Cours tutoral I
Sherbrooke
MAI 2008
INTRODUCTION

Le mouvement de la psychologie positive, porté par Martin Seligman (par exemple: Seligman et Csikszentmihalyi, 2000), nous a beaucoup intéressé puisqu’il reflète bien nos valeurs tant au niveau des prémisses de base que de l’importance accordée à la recherche. Au cours de nos lectures préliminaires, nous nous sommes demandé comment la relation thérapeutique est conçue et appliquée par les psychologues associés au mouvement de la psychologie positive. Ainsi, notre revue de littérature poursuit les trois objectifs suivants :

1. Cibler l’essence et les indicateurs de la psychologie positive 2. Décrire la psychothérapie en psychologie positive 3. Comprendre l’influence de la psychologie positive sur relation thérapeutique comme facteur commun d’efficacité

Les articles sont présentés selon l'ordre logique suivant: ceux qui abordent la psychologie positive de façon plus générale sont présentés au début alors que les articles portant plus particulièrement sur la psychothérapie en psychologie positive suivent. Les derniers résumés sont moins en lien avec la psychologie positive et concernent plutôt la relation thérapeutique comme facteurs d'efficacité.

Le travail se termine avec un texte synthèse permettant de faire le point sur les différents objectifs. Malheureusement, par manque de temps, cette synthèse n’ira pas au-delà du contenu des différents articles. Elle ne contiendra donc pas de réflexions critiques.
Tables des matières

Résumés d’articles

Jorgensen, I. S., et Nafstad, H. E. (2006). Positive psychology : Historical, philosophical, and

en relation

  • Psychologie positive
    444 mots | 2 pages
  • 3 La psychologie positive
    2854 mots | 12 pages
  • Vers une communication persuasive plus efficace : boire ou conduire ?
    7417 mots | 30 pages
  • Introduction à la psychologie sociale
    1100 mots | 5 pages
  • Le soi ou les autres psychologie sociale
    4224 mots | 17 pages
  • m
    1030 mots | 5 pages
  • Psychologie des groupes
    1244 mots | 5 pages
  • La psychologie de la santé
    5118 mots | 21 pages
  • Psychologie du travail
    6427 mots | 26 pages
  • Bohneur et economie
    888 mots | 4 pages