psychopathologie de la schizophrénie

Pages: 6 (1370 mots) Publié le: 5 décembre 2013
Psychopathologie de la schizophrénie
La schizophrénie est une structuration psychotique de la personnalité. La structure psychotique résulte d’une défaillance au niveau de l’organisation narcissique primaire.
La structure schizophrénique se situerait dans la position la plus régressive de point de vue du développement libidinal.
Ainsi, la schizophrénie, correspondrait à une organisationpsychotique du Moi, un Moi fixé et figé dans une économie pérgénitale à dominance orale.
La phase orale du développement correspondrait à une étape très précoce de la vie de l’enfant (allant de la naissance jusqu’à un an),où la satisfaction libidinale est étayée sur le besoin physiologique d’être nourri ,où la relation de l’enfant avec sa mère (ou son substitut nourricier) est régie par une totaledépendance.
L’enfant qui n’a pas pu se différencier de son premier objet d’amour (maternel), reste dans une relation objectale fusionnelle, symbiotique. C’est exactement le cas du sujet schizophrène.
Là où il n’y a point de différenciation Moi – non Moi, on parle de Relation d’objet symbiotique et fusionnelle.
Le Moi du schizophrène n’étant pas différencié du monde environnant, ni complet, onparle de Moi morcelé, d’où on constate inéluctablement une angoisse massive de morcellement, caractérisée par une crainte ,menace perpétuelle d’éclatement du corps et de la pensée. C’est une angoisse de mort par effritement.
Le schizophrène tentera d’user de mécanismes de défense aussi archaïques que défaillants, afin de lutter contre l’angoisse de morcellement déjà citée ,à savoir :
Laprojection : consistant à projeter hors de soi tout ce qui ne peut pas être reconnu ou accepté par son inconscient. C’est l’opération par laquelle le sujet expulse dans le monde extérieur des pensées, affects, désirs qu'il méconnaît ou refuse en lui et qu'il attribue à d'autres personnes ou choses de son environnement.
Le clivage du Moi : sous l'influence angoissante d'une menace, le schizophrène adoptel'action de séparer, de diviser le Moi de façon à faire coexister deux parties : bonne et mauvaise ( séparées et surtout se méconnaissant) sans formation de compromis possible. Projeter la mauvaise partie de ce Moi au dehors fera son retour au patient sous forme de délire le plus souvent.

Le déni de la réalité : consiste à éliminer une représentation gênante d’une partie ou de la totalité de laréalité et de la remplacer par une représentation plus acceptable .Car il faut souligner que le conflit de tout psychotique se joue entre la réalité interne (régie par les besoins pulsionnels élémentaires) et la réalité.


Volet psychologique du suivi d’un consultant schizophrène

Quelques points sont à prendre en considération lors du suivi en ambulatoire d’un patient schizophrène, ou lorsd’une consultation de prime abord, à savoir :
La nécessité de dédramatiser la situation de décompensation ou de rechute sans pour autant la banaliser . Faire en sorte de passer le message que c’est une affection qui peut toucher n’importe quel individu et qu’étant traitable, elle peut être maitrisée autant que possible. La comparer/ rapprocher en terme de représentation, chronicité ,nécessité desuivi, aux autres maladies fonctionnelles chroniques (diabète, hypertension…)

Insister sur le fait que l’entente au niveau du système familial, le bon déroulement de la communication familiale et le soutien des proches est très essentielle pour la stabilité des patients schizophrènes. Il ne faut pas pour autant tomber dans l’infantilisation du sujet schizophrène.

Essayer de transmettre aupatient, ainsi qu’à sa famille si possible, les informations nécessaires concernant sa maladie , les manifestations pathologiques qui en résultent(retrait et isolement, désintérêt par rapport aux activités quotidiennes, irritabilité, bizarrerie du comportement ou dans les propos…), afin de reconnaître les signes précurseurs de la rechute.

Ainsi sera assurée une bonne alliance thérapeutique,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Psychopathologie
  • la schizophrénie
  • Schizophrénie
  • Schizophrénie
  • La schizophrenie
  • La Schizophrénie
  • Schizophrénie
  • La schizophrénie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !