Qu'est-ce que mentir

676 mots 3 pages
Qu’est-ce que mentir ?
En revanche Le mensonge implique l’intention de tromper, mais ce critère est immédiatement relativisé par le fait que l’intention de tromper peut être exempte de toute malignité. On peut mentir par générosité à l’égard d’autrui, . Or suffit-il de ne pas avoir l’intention de nuire pour innocenter un mensonge Il est rare et difficile qu’un mensonge soit parfaitement innocent. Le mensonge est la plupart du temps un mal et il est important d’interroger ses diverses motivations pour mesurer la profondeur de sa nature vicieuse. Le principe qui déternime le mensonge est non de dire faux, mais l'intention de tromper en disant faux. Il faut donc faire une distinction entre erreur ( involontaire ) et mensonge ( volontaire ) .« Dire faux n’est mentir que par l’intention de tromper » affirme Rousseau.
Donc un mensonge est un acte intentionnel ou volontaire. On ne peut pas mentir à son insu. Seul celui qui connaît la vérité peut décider de la taire (mensonge par omission) ou de la travestir (mensonge positif).
Le péché du menteur est le désir de tromper en énonçant: soit qu'on ajoute foi à sa parole exprimant une chose fausse ; soit qu'en réalité il ne trompe pas, ou parce qu'on ne le croit pas, ou parce que la chose que l'on croit sur sa parole se trouve vraie, bien qu'il la dise dans l'intention de tromper. Lorsque, dans ce cas on ajoute foi à sa parole, il ne trompe pas, malgré son intention de tromper; ou du moins il ne trompe qu'en ce sens qu'on le croit instruit ou persuadé de la chose qu'il exprime. Ainsi donc mentir, c'est avoir une chose dans l'esprit, et en énoncer une autre soit en paroles, soit en signes quelconques. C'est pourquoi on dit du menteur qu'il a le coeur double, c'est-à-dire une double pensée : la pensée de la chose qu'il sait ou croit être vraie et qu'il n'exprime point, et celle de la chose qu'il lui substitue, bien qu'il la sache ou la croie fausse. CCL Il s’ensuit que l’erreur est une chose, le mensonge une autre.

en relation

  • Le mensonge
    1595 mots | 7 pages
  • Essai sur la vérité
    1258 mots | 6 pages
  • Peut-on se mentir à soi-même ?
    2709 mots | 11 pages
  • Lycéen
    284 mots | 2 pages
  • Le mensonge
    809 mots | 4 pages
  • Synthèse de français bts le mensonge
    893 mots | 4 pages
  • Le bonheur c'est d'être heureux, pas de faire croire qu'on l'est.
    636 mots | 3 pages
  • Mensonge et vérité
    1028 mots | 5 pages
  • Le passeur questionnaire
    856 mots | 4 pages
  • Pensées libres?
    384 mots | 2 pages