qu'est-ce que le "moi" blaise pascal

2262 mots 10 pages
" Qu'est-ce que le moi ? " Quel type de question est introduit par la locution " qu'est-ce que " ? Il s'agit de la question de la définition ou, en termes philosophiques, la question de la nature ou de l'essence. Il s'agit donc de s'interroger sur la nature du " moi ", c'est-à-dire de la personne. On définit ordinairement la personne à la fois comme un tout, une unité mais aussi comme une individualité qui la rend différente des autres. Examinons la réponse de Pascal.
" Un homme qui se met à la fenêtre pour voir les passants, si je passe par là, puis-je dire qu'il s'est mis là pour me voir ? Non ; car il ne pense pas à moi en particulier. " Pascal commence par examiner les qualités physiques. Le premier exemple est celui de la qualité d'être " passant ". Le passant n'est pas une individualité. Etre passant, c'est être un individu quelconque, qui ne se distingue pas des autres. C'est être " monsieur-tout-le-monde ". L'homme qui me regarde passer ne " me " voit pas. Il ne me regarde pas comme un être " particulier ". Le rôle de ce passage est donc de montrer que le moi ne se situe pas dans la généralité indistincte. Je ne peux me définir comme passant, ni comme homme, car je suis plus que cela : je suis quelqu'un qui se distingue des autres. Ajoutons que je suis encore moins passant que je ne suis homme car être passant est une qualité accidentelle, contingente, attribuée de l'extérieur. Je suis un passant pour celui qui me regarde, mais pas en moi-même. Je ne suis pas " passant " par nature. Celui qui me regarde et me qualifie de " passant " est indifférent à l'égard du moi.
" Mais celui qui aime quelqu'un à cause de sa beauté, l'aime-t-il ? Non; car la petite vérole, qui tuera la beauté sans tuer la personne, fera qu'il ne l'aimera plus. " Nous avons vu que la personne se situe dans l'individualité, la particularité. Or qu'est-ce qui me différencie des autres ? En premier lieu (" premier " parce que cela se voit, de façon évidente), ce qui me distingue

en relation

  • Citation blaise pascal
    1074 mots | 5 pages
  • Dessertation pascal: "il est deux folies, celle d’exclure la raison, celle de n’admettre qu’elle."
    916 mots | 4 pages
  • Le bonheur
    982 mots | 4 pages
  • Analyse philosophique la mort d'ivan ilitch
    2367 mots | 10 pages
  • Blaise pascal
    1640 mots | 7 pages
  • Qu'est-ce que donc que l'homme?
    963 mots | 4 pages
  • Mal de vivre
    1386 mots | 6 pages
  • Pascal et le moi
    941 mots | 4 pages
  • Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point. » blaise pascal.
    878 mots | 4 pages
  • Pascal les pensées
    3250 mots | 13 pages