Quatri Me Trimestre 2014

399 mots 2 pages
La situation économique au quatrième trimestre 2014

L’économie nationale aurait affiché, au quatrième trimestre 2014, une croissance estimée à 2,7%, en glissement annuel. Cette évolution serait attribuable à une amélioration de 3,5% des activités non-agricoles, tirée particulièrement par le bon comportement des secteurs tertiaires. Les activités agricoles seraient, par contre, restées peu dynamiques par rapport à l’année précédente, marquant une baisse de 1,5%. Avec une hausse de 3,8% des activités hors agriculture et compte tenu d’une amélioration de 5,1% de la valeur ajoutée agricole, la croissance économique nationale serait, au premier trimestre 2015, de 4,1%.

Poursuite de l’amélioration de la demande extérieure

Dans les économies avancées, le climat conjoncturel serait resté globalement favorable au quatrième trimestre 2014, soutenu par la croissance des pays anglo-saxons. Relativement dynamique, le commerce mondial aurait progressé de 3,1%, en variation annuelle, malgré la modération des échanges des pays émergents. Dans ce contexte, la demande mondiale adressée au Maroc aurait connu une hausse de 3,4%.

Profitant de l’orientation positive de la demande extérieure, les exportations de biens en valeur se seraient améliorées de 1,2%, en variation annuelle, au quatrième trimestre 2014. Les ventes extérieures des produits auraient été tirées, pour l’essentiel, par celles du premier secteur exportateur à savoir l’automobile, dans ses segments câblage électrique et construction, suivi du secteur textile dans sa branche confection et bonneterie, puis du secteur électronique. Les autres produits, comme les phosphates et dérivés auraient, à contrario, tiré légèrement à la baisse les exportations totales, surtout au mois de novembre.

Quant aux importations, elles auraient continué sur leur tendance baissière pour le deuxième trimestre consécutif, enregistrant un repli estimé à 2,6%, en glissement annuel. Cette baisse aurait résulté, principalement, du recul de

en relation

  • Droit de l'outre-mer
    30330 mots | 122 pages
  • Le financement des régimes de retraite
    85953 mots | 344 pages