Que penser de la jalousie

1248 mots 5 pages
Lorsque ce sentiment s'empare de l'individu, il semble affecter toute sa vision du monde et des relations. La jalousie, typiquement, fait partie des passions qui nous régissent et contre lesquelles les stoïciens, par exemple, luttaient de toutes leurs forces. Toutefois, le sujet pose comme présupposé que la jalousie nous donne matière à penser. Qu'il s'agisse d'une réflexion en tant qu'être jaloux ou sur la jalousie même, son phénomène, il est vrai que la question est pertinente, ne serait-ce que pour éclaircir la définition de la jalousie.
Selon René Girard, la jalousie représente un moment dans la dynamique du désir humain, durant lequel notre désir est emprunté à un modèle, qui désire ou possède l'objet avant nous et auquel nous aimerions correspondre afin de jouir de la possession à sa place. Le jaloux est convaincu que l'être jalousé le devance dans la possession de l'objet et lui en interdit l'accès. Le sujet jalousé étant supposé heureux, il nous incite à imiter son bonheur, ce qui ne peut être réalisé qu'en le supplantant : l'être jalousé représente alors l'idéal non conscient du sujet.
Henri Laborit, lui, propose une autre approche : issue de modèles qui, dès l'enfance, associent la privation à de la douleur, la jalousie matérialise ce besoin de posséder afin d'éviter tout risque de douleur. La jalousie, ainsi, se focalise sur un sujet que nous percevons comme inaccessible ou en passe de nous échapper, et donc susceptible de nous manquer.
La jalousie apparaît ainsi d'un côté comme une exigence fantasmée de l'esprit mais aussi, dans les deux cas, comme quelque chose de positif, à savoir l'inclination à atteindre un idéal représenté, que ce soit pour imiter autrui que l'on suppose heureux ou pour éviter la douleur. Or, nombre de religions et de courants de pensée combattent le sentiment de jalousie. Peut-être, alors, y a-t-il problème d'une jalousie "absolue" qui prend le pas sur notre raison. Peut-on contrôler la jalousie? Celle-ci affecte-elle notre

en relation

  • Jalousie
    580 mots | 3 pages
  • sexualité
    1456 mots | 6 pages
  • Jalousie et inconscient
    2433 mots | 10 pages
  • Puis je penser ce que je veux
    694 mots | 3 pages
  • Commentaire bel-ami
    1199 mots | 5 pages
  • Hugo jalousie
    1420 mots | 6 pages
  • Proust, "du côté de chez swann"
    3923 mots | 16 pages
  • Phèdre, bajazet et othello- question de lecture
    645 mots | 3 pages
  • CORPUS JALOUSIE
    718 mots | 3 pages
  • Dissertation phèdre
    1392 mots | 6 pages