Quelle école pour demain ?

Pages: 5 (1051 mots) Publié le: 13 novembre 2012
Quelle école voulons-nous ?

La crise de l'école se traduit par le malaise de ses agents conjugué à la frustration de ses usagers, qui décrochent parfois. Elle s'articule autour de trois fronts : pédagogie, culture et démocratie. Il s'agit de repenser la place de l'école dans la société ainsi que le sens des savoirs qui y sont enseignés.

MARCHANDISATION

L’idée est de faire sortir l’écolede la logique marchande qui tend à s’y imposer, et replacer l’enseignement à ce que fut l’école d’un certain Ferry : une mission de service public. Cette mission ne peut être motivée par d’autre ambition que d’offrir un enseignement de qualité qui permettra l’épanouissement et l’insertion sociale des sujets.
L’éducation n’est pas un marché dont on peut se décharger sur l’autel du principed’autorégulation, elle ne saurait être une variable d’ajustement des dépenses publiques. « L’économie de la connaissance » amène à l’évacuation des questions sociétales jugées improductives par l’économie de marché, pour laquelle chaque force investie aboutissant à un diplôme doit être économiquement rentable, on parle là de « capital humain ». Dans cette logique, les élèves ne doivent pas tantconsidérés comme sujets réflexifs, mais plutôt assimiler des savoirs fonctionnels qui lui permettront de servir son employeur, qui le jugera à l’aune de son CV. C'est le culte de la compétence.
L’école ne doit pas être au service de l’industrie et ses lobbies qui déterminent les programmes scolaires mais c’est bien l’école qui doit déterminer les industries développées par un gouvernement. C'est là toutl'enjeu de l'éducation populaire : constituer un levier de transformation sociale grâce à une citoyenneté active permise par une école qui remplit ses attributions. Gare à ne pas tomber dans cette escarcelle utilitariste et clivante pour revenir à une vision plus émancipatrice de l'école qui ne peut plus se limiter à proposer la démocratisation des savoirs.
Cette dénaturation de la vocation del’école lui ôte la qualité de prévention des dérives sociales, caractérisées trop souvent par un manque d’éducation et d’empathie qui se traduit par un trouble des valeurs et de la morale: racisme, repli sur soi, violence, communautarisme … l'ignorance est mère de tous les maux. Quand l'argumentation (donc le dialogue) faillit, c'est la violence qui triomphe.

CAUSES

Bernard Stiegler préconise unsavoir tourné vers l’exploration du devenir pour éviter un décalage entre ce que l’enseignant à appris, et les réalités auxquelles font face ses élèves. Ce décalage qui amène ces derniers à considérer comme obsolète ce qui leur est appris est dangereux car la légitimité de l’école est attaquée dans ses fondements. Délaissés par une école qui ne fait plus sens, ils décrochent, se dirigent toujoursplus vers les outils de communication comme la télévision, où sévissent les pratiques commerciales orientées par le marketing avec le dogme de la consommation au service de la production (processus naturel inversé).
Il convient alors d’inventer une nouvelle manière d’apprendre. Seulement il semble que la capacité réformatrice de l’école serait détenue par des individus qui portent encorel’héritage d’anciennes méthodes et conceptions révolues. L’art de la politique n’est-il pas celui de l’anticipation ?
Pour limiter ce décalage il faut commencer en amont et apprendre à toujours questionner les règles qui nous régissent, remettre en cause les schémas établis et les préjugés qui nous hantent. C’est une démarche de conscientisation des masses par opposition à l’uniformisation actuelle desschémas de pensées, le but étant d’être perpétuellement à la hauteur des enjeux de notre époque. C'est donc un combat contre la désintellectualisation progressive qui doit être livré. Ce phénomène a des effets hétérogènes selon le lieu où est dispensé l’enseignement, et selon la mixité sociale que présente le groupe d’élèves qui le reçoit. Le quartier ne doit pas être une enclave du droit à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Demain
  • Demain
  • Demain
  • Demain
  • Demain
  • La demain
  • Demain
  • Demains

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !