Quelle évolution de la droite en france?

Pages: 6 (1294 mots) Publié le: 30 juin 2010
La droite en France

Le gaullisme et la droite néo-gaulliste
La droite française a longtemps été dominée sous la Ve République par une famille politique originale : le gaullisme. Idéologiquement, le gaullisme ne revêtait pas les attributs classiques des forces politiques de droite dans les États d'Europe occidentale :
• droites européennes : défense du capitalisme, atlantisme...
•gaullisme : troisième voie sociale anti-capitaliste et anti-marxiste (l'"association capital-travail" ou "participation"), indépendance vis-à-vis des États-Unis d'Amérique (l'"Europe européenne")...
Le positionnement du gaullisme à droite est donc controversé. Les gaullistes eux-mêmes ne se positionnent pas à droite et revendiquent un positionnement "ni droite ni gauche" voire centriste :
• "Oncomprend donc très bien pourquoi nous, qui voulons la France agissante et indépendante, nous trouvons devant nous deux catégories d'opposants. D'un côté, ou, comme on eût dit jadis, "à notre gauche", les séparatistes [NDLR : les communistes]. De l'autre côté, ou, "à notre droite", la coopérative de conservation politicienne et sociale qui, pour le moment, s'appelle : Troisième Force [NDLR : socialistes,radicaux, démocrates-chrétiens et libéraux]. Je ne commettrai certes pas l'erreur ni l'injustice de mettre sur le même plan les opposants des deux espèces. Les premiers sont les ennemis de l'État. Les seconds ne font que lui nuire. Mais les uns, comme les autres, font obstacle au redressement. Il en est ainsi, d'abord pour ce qui concerne la question principale, celle qui est au fond du drame denotre siècle, je veux dire la question de la condition ouvrière" (Charles de Gaulle, 01/05/1950)
• "Des hommes et des femmes appartenant à des familles politiques différentes attendent que nous leur fassions signe. Ce signe ne tardera pas, et nous verrons alors où est le véritable parti du centre, d'un centre qui ne sera pas le marais où on prétend nous faire patauger" (Roger Frey, 28/02/1965)• "Je n'ai rien à faire avec Jean Lecanuet, qui est un homme de droite", Jacques Chaban-Delmas pendant la campagne pour l'élection présidentielle de 1974
• Rien ne serait pire que la tentation de nous placer à droite. Il est clair que le mouvement gaulliste ne peut pas dans l'avenir être classé à droite. Pour cela, il y a d'autres mouvements politiques parfaitement adaptés. Mais il ne suffitpas de l'affirmer par des applaudissements. il faudra l'affirmer par des actes" (Jacques Chirac, Le Monde, 01/07/1975)
• "Nous refusons tout autant le programme démagogique de la gauche socialo-communiste que les solutions de la droite conservatrice, orthodoxe, classique, avec laquelle nous sommes pour l'instant associés dans la majorité" (Jacques Chirac, discours de Metz, 20/10/1977)
Lesuccesseur de Charles de Gaulle, Georges Pompidou, se situait idéologiquement entre le gaullisme et la droite classique. Il ne faut alors plus parler de gaullisme mais de néo-gaullisme. Les gaullistes représentent dès lors une minorité au sein du parti néo-gaulliste (Jacques Chaban-Delmas dans les années 1970, Philippe Séguin et Jacques Godfrain dans les années 1980 et 1990). Les néo-gaullistes fondenten décembre 1976 le Rassemblement pour la République (RPR). Contrairement aux gaullistes, le positionnement à droite des néo-gaullistes n'est pas controversé.
Puisant aux sources originelles du gaullisme, Jacques Chirac a toutefois remis en cause ce positionnement à droite à deux reprises : durant la période 1975-1980 et lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 1995 (lutte contre la"fracture sociale" théorisée par Philippe Séguin, Henri Guaino et Emmanuel Todd).

La campagne pour l'élection présidentielle de 2002 de Jean-Pierre Chevènement, venu de la gauche, peut être considérée comme la dernière expression idéologique du gaullisme dans la vie politique française, symbolisée par la participation de plusieurs "gaullistes historiques" à l'éphémère Pôle Républicain...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Evolution du droit de vote en france
  • Evolution de droit de vote en France
  • evolution du droit de vote en france
  • Droit de vote en france évolution et debat
  • Le droit de vote en France: évolution et débats
  • Le droit de vote en france : evolution et debat
  • Evolution de la france
  • Evolution de l'acceptation de l'homosexualité en france.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !