QUELQUES FRAGMENTS EN PARTICULIER(Pensée de Pascal )

Pages: 18 (4348 mots) Publié le: 27 septembre 2014
Fragment 41 :
Contexte :
Ce fragment fait partie de la liasse Vanité. Après avoir montré que les jugements de l'homme sont faussés par l'absence de cause, par des raisons ridicules, par la coutume... , Pascal s'attache plus particulièrement à montrer le rôle de l'imagination sur la pensée humaine.
Idée générale :
L'imagination s'oppose au réel et en ce sens elle s'oppose àla raison qui elle peut prétendre donner une vérité, mais elle donne l'illusion du vrai. Pascal fait un réquisitoire sévère. Le recours à la personnification insiste sur sa faculté à s'insinuer partout, sans que personne n'y prenne garde.
Caractères de l'imagination : portrait exclusivement négatif :
Elle est "maîtresse d'erreur et de fausseté" , comprenons, elle est championne dansl'art de tromper, d'autant que" fourbe", elle trompe sournoisement et que parfois elle a raison ("elle ne l'est pas toujours") et il est donc impossible de discerner le vrai du faux :"elle serait règle infaillible de vérité si elle l'était infaillible du mensonge", " marquant du même caractère le vrai et le faux"
Elle est omniprésente et envahissante ( "cette partie dominante dans l'homme") etdevient "une seconde nature" pour l'homme.
Elle n'épargne personne, pas même le philosophe qui, bien que persuadé qu'il ne risque pas de tomber de la planche où il se trouve puisqu'elle " est plus large qu'il ne faut", se laisse abuser par l"imagination, perd son assurance et craint de tomber ( ce qu'il fera peut-être tant il est troublé ce qui marquera la victoire de l'imagination sur laraison)
Elle a un pouvoir de persuasion sans pareil, elle fait croire aux gens qu'ils sont heureux, qu'ils sont puissants, " les habiles par imagination se plaisent tout autrement à eux-mêmes [...] ils regardent les gens avec empire...", que le médecin soigne bien...
Elle est omnipotente, elle impose même sa loi à la raison qui reste impuissante (elle ne peut que "crier", elle est "obligée decéder" )et sans armes pour s'en défendre, " Cette superbe puissance ennemie de la raison, qui se plaît la contrôler et à la dominer"
Elle est tyrannique, au sens défini par Pascal dans le fragment 54 = "désir de domination universel et hors de son ordre", elle "dispose de tout" et gère non seulement la raison mais aussi les sens, " elle fait croire, douter, nier la raison. elle suspend lessens, elle les fait sentir"
Ses effets sur l'homme : l'homme est aveugle et abusé, il ne se rend pas compte de sa domination, et il se trompe sur tout : " L'homme n'est donc qu'un sujet plein d'erreur naturelle"
Gérard Ferreyrolles montre que ses effets se manifestent dans les trois ordres :
Dans l'ordre du corps : on s'arrête à l'apparence, de la voix, du vêtement, et l'on accordeou non respect, notoriété ou pouvoir, à des gens qui ne le méritent pas au regard de leur absence de valeur. Pascal utilise des exemples concrets, antithétiques pour mieux frapper le lecteur : celui de l'orateur compétent mais qui n'est pas pris au sérieux, et qui n'est pas écouté parce que sa voix est "enrouée", qu' il est "mal rasé", qu' il a un visage "bizarre", en revanche, l'habile soigne sonapparence, son élocution, "dispute avec hardiesse" et obtient "l'avantage dans l'opinion des écoutants". Pascal va même plus loin, il affirme que "c'est l"habit qui fait le moine" : les médecins et les juges qui sont incompétents ( "des sciences imaginaires" (= inexistantes) font croire à leur compétence par "leurs robes, leurs hermines, leurs bonnets carrés" (il faut souligner l'ironie de lacomparaison avec les "chats-fourrés", du verbe "emmailloter", de la description "des robes trop amples de quatre parties", du substantif " grimace") : "S'ils avaient la véritable justice, et si les médecins avaient le vrai art de guérir, ils n'auraient que faire de bonnets carrés ; la majesté de ces sciences serait assez vénérable d'elle-même."
Ainsi, c'est l'imagination qui régit la justice,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Pascal, fragment 172, pensées
  • Pascal pensées fragment 168
  • Les pensées (fragment 142) de pascal
  • Pensée de pascal, fragment 230
  • Commentaire du fragment 78 des pensées de pascal
  • Pascal, pensées, fragments 347-348
  • Pensees de pascal fragment 82 imagination
  • Fragment 41

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !