Réponse de la marquise a corneille

272 mots 2 pages
Mon cher Corneille, Je me précipite à vous répondre tant qu’il en est encore temps .Je suis extrêmement outrée par l’écrit que vous venez de publier. Votre manque de galanterie ne semble pas s’effacé malgré votre air de plus en plus grisonnant. Excusez-moi si mon écriture n’est pas visible par votre vue dépérissante. Comment pouvez vous imaginer que je puisse céder à vos avances ? Il est de mon quotidien que de charmants jeunes hommes ne cessent de me courtiser et leurs démarches de séduction ne sont pas comparables aux vôtres, sachez mon cher qu’en notre époque ce n’est pas de cette manière que l’ont courtise une jeune femme. Ne jurez pas trop vite de vos charmes, ils sont fortement ternis par votre gargantuesque orgueil déplacé. Vous êtes vieux et fatigué par la vie, vous ne saurez me rendre heureuse. À l’aube de votre sommeil, fragile, grincheux et laid, allongé dans l’obscurité à ne plus pouvoir supporter la lumière, je devrais tolérer vos caprices incessants, il n’en n’est pas question. J’ai assez de mes tâches pour ne pas m’emprisonner dans votre pitoyable vie. On me prendrait pour votre fille, veillant sur vous, vous aidant à franchir les dernières marches, ce serait une situation désagréable. Pour finir, je vous dirais de ma juvénile voix que le temps ne m’inquiète pas. La jeunesse m’appartient, alors que le lourd poids de vos années pèse sur vos épaules, ne compter surtout pas sur moi pour vous aider à porter ce fardeau qui est le vôtre ! Je vous salue respectueusement,

en relation

  • Théatre
    1244 mots | 5 pages
  • Argumentation
    3769 mots | 16 pages
  • L'amour
    3028 mots | 13 pages
  • Madame de lafayette
    2079 mots | 9 pages
  • Mme de lafayette
    2406 mots | 10 pages
  • Corneille-molière
    4877 mots | 20 pages
  • Définition de la comédie classique
    8231 mots | 33 pages
  • Corpus
    1174 mots | 5 pages
  • Lecture analytique de la lettre 4 des liaisons dangereuses
    650 mots | 3 pages
  • Ode Cassandre fiche analytique
    1722 mots | 7 pages