Réquisitoire sur l'indifférence

838 mots 4 pages
Réquisitoire contre l’indifférence

Au prix de quelles contorsions, direz-vous, peuvent-ils paraître au-dessus de leurs intérêts sans s’occuper de celui des autres ? Ils, ceux qui parviennent à fermer les yeux sur ce qui se passe en dehors de leur monde, petit monde du reste qui les tient bien occupé ! A mi-chemin entre l’égoïsme et l’humanisme, une niche confortable où ils sont bien à l’abri. Comment font-ils ? Faites leur confiance ! Il faut faire, semble-t-il, des acrobaties incroyables pour parvenir à cet entre-deux de l’indifférence. Mais voilà qu’on découvre que cet entre-deux s’appelle la « société », mais aussi que la société est une merveilleuse machine permettant aux gens honnêtes d’êtres cruels sans le savoir. Cette « merveilleuse machine » qu’est la société fait ses comptes, pratique les exclusions, accentue la précarité, détruit les personnes. Tout ceci dans le plus grand silence. Car aujourd’hui les combats sont tout aussi féroces qu’autrefois. C’est encore le massacre perpétuel, mais avec ceci de différent que les armes sont discrètes, les coups sont silencieux, les morts restent debout. On peut être mort et quand même gagner, ce qu’on a gagné c’est sa place. Car cette machine est l’indifférence perfectionnée des gens ne connaissant pas d’autre combat que celui concernant leurs places et les places adjacentes. Des gens qui croient que leur argent, leur statut, leur aisance matérielle, leur retraite, que tout cela est mérité. Bien sûr ils n’iront pas jusqu’à dire que ceux qui n’ont rien, que ceux qu’on enferme dans des camps, qui sont torturés ... c’est aussi parce qu’ils l’ont mérité. Ils ne le diront pas, mais ils ne diront rien d’autre, parce qu’ils n’ont pas d’idée là-dessus, et pourquoi n’ont-ils pas d’idée là-dessus ? Parce qu’ils ne savent pas vraiment ce qui se passe ailleurs, enfin disent-ils. Oh oui, ils ne sauraient pas ce qui s’est vraiment passé ... là-bas, ailleurs. Mais ce qu’ils ne savent pas, surtout, c’est

en relation

  • Le réquisitoire du procureur/l'étranger de camus
    536 mots | 3 pages
  • Le dernier jour d'un condamné
    256 mots | 2 pages
  • Le mal Arthur Rimbaud
    1171 mots | 5 pages
  • Bacaloréat
    1342 mots | 6 pages
  • Résumé "l
    285 mots | 2 pages
  • commentaire
    1105 mots | 5 pages
  • Ecriture d'invention l'etranger
    552 mots | 3 pages
  • Td S Ance 8
    525 mots | 3 pages
  • L etranger
    1520 mots | 7 pages
  • Julien et candide
    808 mots | 4 pages