Résumé de la conférence sur la résilience

Pages: 4 (774 mots) Publié le: 26 juillet 2011
RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE SUR LA RÉSILIENCE
Alain Samson
Journée pédagogique
9 février 2009
Les gens résilients ne sont pas spéciaux. Ils rebondissent plus facilement
lorsqu’ils vivent desévénements difficiles dans leur vie. Essentiellement, ils ne
se voient pas comme des victimes !
Pour accroître votre résilience, tentez de mettre en pratique les 10 clés de la résilience
suggérées par AlainSamson :
1. Mettez-vous à l’écoute de ce que vous ressentez. Vos émotions sont
importantes et tenez en compte. Elles vous envoient des signaux pour mieux
vous adapter.
Selon une étude, pour qu’unmilieu soit énergisant, les personnes véhiculent
davantage d’émotions positives que négatives.
Émotions positives
_______________ > 2,9
Émotions négatives
Pour une émotion négative (critiquesnégatives, plaintes, etc.), il faut 3 émotions
positives pour que notre milieu persiste à être énergisant.
Je te remercie de remplir ma « chauyière » et là, ne vide pas ma « chauyière » !
(Remerciezles personnes qui vous font des commentaires positifs et faites
réaliser aux autres qu’elles sont négatives.)
2. Prenez le contrôle de votre C.A. (conseil d’administration : votre cerveau quiinterprète la réalité, juge, condamne, s’apitoie, etc.).
Vous êtes le président de votre C.A.
Observez votre pensée qui interprète la réalité, juge, condamne, s’apitoie, etc. et
demandez-vous si c’estpertinent. Soyez critique.
Au lieu de « oui, mais… », remplacez cette phrase par « oui, et… ».
« Ne faites pas votre Coco-lapin ! » (chialer continuellement).
3. Ne vous en mettez pas trop sur le dos(ne vous percevez pas comme martyr,
n’ayez pas l’esprit de sacrifice…).
Développez votre jugement pour réduire le plus possible les « il faut que… ».
Vous êtes libre de vos choix.
4. Ne le prenezpas personnel.
Tout ce qui arrive n’est pas uniquement de votre faute, soyez davantage objectif
et trouvez d’autres raisons aux comportements des autres qui vous perturbent.
5. Cessez de vous...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !