Résumé de "la dot" de maupassant

250 mots 1 page
Le conte commence avec le mariage de deux jeunes, maître Simon Lebrument et Mademoiselle Jeanne Cordier. On les décrits comme étant tous les deux beaux et riches. Après leur mariage, les jeunes mariés ont passé quelques jours seuls. Pendant ces jours, maître Lebrument a obtenu l’adoration complète de sa femme. Après une semaine, ils décident de prendre la dot du père de madame Lebrument et de partir en voyage à Paris. Maître Lebrument porte la dot dans un portefeuille. En arrivant, ils décident de prendre leur déjeuner dans un restaurant au boulevard. Pour s’y rendre, ils prennent un omnibus. Maître Lebrument monte à l’impériale de l’omnibus, donnant l’excuse qu’il veut fumer, tandis que sa femme est obligée de monter à l’intérieur. Pendant très longtemps, madame Lebrument demeure sur l’omnibus, regardant les gens monter et descendre. Quand l’omnibus arrive au dernier arrêt, elle découvre grâce au conducteur qu’ils ont passé le boulevard il y a longtemps, et que son mari, maître Lebrument, n’est plus sur l’impériale. Elle ne comprend pas pourquoi il n’est plus là, et est très angoissée. Elle prend donc un fiacre (taxi) à la résidence de son cousin, Barral, à qui elle raconte toute l’histoire. Quand elle dit que son mari portait toute sa dot, Barral comprend qu’il s’est enfui avec l’argent. Il dit cela à sa cousine, qui est accablée d’émotion. Il l’apporte dans sa maison et demande à sa servante de chercher un déjeuner pour deux, décidant de ne pas aller au travail cette

en relation

  • Fiche lecture bel-ami
    2597 mots | 11 pages
  • Texte 1 maupassant la parure
    1151 mots | 5 pages
  • Fiche de lecture, bel ami
    468 mots | 2 pages
  • Préface bel-ami
    996 mots | 4 pages
  • Fiche de lecture Bel Ami de Maupassant
    803 mots | 4 pages
  • Etude sur le personnage de georges duroy
    1753 mots | 8 pages
  • Une vie de maupassant
    1807 mots | 8 pages
  • Maupassant
    1460 mots | 6 pages
  • Boule de suif
    799 mots | 4 pages
  • histoire 2nd
    1368 mots | 6 pages