Résumé et jugement du roman, le couperet

755 mots 4 pages
Résumé :
Burke Devore est au chômage depuis plus de deux ans, il a été licencié après quinze ans de travail dans la même usine. Son licenciement est dû aux compressions, et non, pour faute professionnelle. Burke Devore voit ainsi sa vie s’écrouler, sa situation familiale, sociale, sentimentale…Son emploi représentait pour lui « sa vie », il retrouverait sa vie normale seulement s’il retrouvait un emploi dans la même branche. Pour sauver sa situation Burke Devore va prendre des décisions et des choix terrifiants et horribles. Pour mettre à bien son plan, il passe une annonce d’offre d’emploi dans le Papertime où ses concurrents du même secteur, la papeterie, répondent. Une fois les C.V en main, Burke Devore fait le tri et relève six C.V potentiels qui pourraient nuire à ses entretiens, et surtout à celui d’Arcadia, son but. Burke Devore tue ces six hommes, enfin cinq, car un de ces hommes avait déjà trouvé du travail, et pour finir, il tue Upton Ralph Fallon. Il procède à de différentes manières, tout d’abord, avec le Luger de son grand père, datant de la deuxième guerre mondiale, et ensuite par écrasement de sa voyageur, ligotassions et étouffement. Entre temps, son fils Billy a été arrêté pour avoir volé des logiciels et sa femme demande à être aider par un conseiller conjugal pour leur couple. Des policiers enquêtent sur ces meurtres qui font la une des journaux télévisés, font le rapprochement entre les morts mais n’ont aucun soupçons envers Mr Devore. A la fin de ce roman, Burke Devore se prépare pour l’entretien d’Arcadia, ils l’ont appelé après la mort d’Upton Ralph Fallon, et au moment où il s’apprête à partir l’inspecteur de la dernière fois revient l’interroger sur des meurtres qui sont ses C.V, ses hommes, qu’il a tué. Et répond toujours d’un ton neutre comme si de rien n’était, sur ce, l’inspecteur remarque son costume et lui souhaite bonne chance pour son entretien.

Jugement personnel : Dans la mesure où ce roman est un polar social, ce roman

en relation

  • Le couperet
    7139 mots | 29 pages
  • Le rouge et le noire
    2005 mots | 9 pages
  • LE ROUGE ET LE NNOIR
    2707 mots | 11 pages
  • Le rouge et le noir
    1319 mots | 6 pages
  • le rouge et le noir de sthendal
    1813 mots | 8 pages
  • Stendhal le rouge et le noir
    2829 mots | 12 pages
  • Le rouge et le noir, de stendhal
    1699 mots | 7 pages
  • Projet
    2322 mots | 10 pages
  • Stendal le rouge et le noir
    1833 mots | 8 pages
  • Commentaire germinal zola
    1571 mots | 7 pages