Résumé et persos du guepard

1169 mots 5 pages
Tomasi di Lampedusa y trace la vie de don Fabrizio Salina, un prince sicilien, au milieu des tourments révolutionnaires italiens du Risorgimento. Mais c'est surtout une histoire de la Sicile et de la transition entre un ordre ancien et un nouvel ordre. L'auteur s'est apparemment inspiré de Giulio Fabrizio di Lampedusa, son arrière-grand-père, pour créer le personnage de don Fabrizio. Les armes de ce dernier étaient un lion léopardé (c'est-à-dire passant à la façon du léopard [1]), que l'auteur a transformé en guépard "dansant" dans son œuvre.

L'auteur a déclaré que les réflexions du prince Salina sur la société étaient en réalité les siennes[2]. A l'approche des célébrations du centenaire de l'unification italienne, l'auteur ressentait l'envie de parler de l'opportunisme qui avait selon lui essentiellement caractérisé l'époque, bien loin de l'enthousiasme que présente l'historiographie officielle italienne. Parfois présenté comme un roman "réactionnaire", cet ouvrage est en réalité très critique sur les élites traditionnelles.

Personnages principaux

-Don Fabrizio Corbera, prince Salina (le Guépard). Il voit l'aristocratie s'effondrer mais ne fait rien pour s'y opposer. Un personnage lucide et clairvoyant, déchiré entre la nonchalance sicilienne de son père et l'orgueil glacé de sa mère allemande. Il ne peut se distinguer que par sa supériorité intellectuelle : il a reçu de nombreuses récompenses pour ses découvertes en astronomie et en mathématiques, qui lui donnent l'impression illusoire de dominer encore le monde - il découvre deux étoiles, inaltérables dans l'imaginaire poétique, qu'il baptise des noms de Salina et de Svelto, l'un de ses chiens (« un braque inoubliable »), il est ainsi assuré de laisser une trace derrière lui, car il sent sa fin approcher -.
-Tancredi Falconeri, neveu et pupille de don Fabrizio. Noble, il participe à la révolution garibaldienne puis rejoint l'armée régulière. D'un caractère joyeux et plein d'esprit, il bénéficie du

en relation

  • Frédéric beigbeder l’amour dure trois ans
    27936 mots | 112 pages
  • Bridger
    28153 mots | 113 pages
  • eleve
    78764 mots | 316 pages