Résumé - les fausses confidences

868 mots 4 pages
Classes sociales : un clivage dépassé ?
Publié dans Les Groupes sociaux - Dernières actualités - Forum Economie

Dans quelle mesure peut-on encore parler de classes sociales ? la distinction serait elle un fait du passé qui n’aurait plus de sens aujourd’hui ?
Le terme de classe sociale serait dépassé
Dans la tradition sociologique teintée de marxisme, si classe il y a, c’est bien la classe ouvrière ; or aujourd’hui celle-ci est éclatée, en déclin numérique, et en voie d’intégration à la société (dans la mesure où les ouvriers ont un niveau de qualification de plus en plus élevé).
En effet, la montée du salariat qui englobe désormais 9 actifs sur dix s’est accompagnée d’une diversification qui ne permet plus d’assimiler les salariés aux « prolétaires », c’est-à-dire la « classe exploitée » selon Marx. Il n’y a donc plus de bipolarisation sociale avec d’un coté les prolétaires et de l’autre les patrons, détenteurs des moyens de production.
Au lieu d’une bipolarisation, on a assisté à la fois à :
- une homogénéisation(fonction de la hausse des qualifications)…
- et une hétérogénéisation(par l’individualisation des modes de vie).
L’homogénéisation progressive a permis d’assimiler de plus en plus d’actifs à une classe dite « moyenne », c’est-à-dire caractérisée par la détention d’un niveau moyen des capitaux culturel, économique, social(vu plus haut).
C’est la thèse de la moyennisation :
Si la plus grande partie de la société se moyennise, on ne peut plus parler de classe sociale.
Mais pourquoi cette question a-t-elle tellement d’importance ? Si le concept de classe soulève autant de controverses, c’est bien parce qu’il est au cœur de toute réflexion sur le pouvoir et l’inégalité dans les sociétés démocratiques.
Une société démocratique est fondée sur l’égalité des droits et des chances d’accès à toutes les positions sociales.
Si la société évolue dans ce sens, elle respecte les valeurs fondamentales qui la structurent, elle obéit aux trois objectifs du

en relation

  • Résumé de: les fausses confidences
    615 mots | 3 pages
  • Résumé des fausses confidences de marivaux
    909 mots | 4 pages
  • Résumé "les fausses confidences" de marivaux.
    1026 mots | 5 pages
  • Résumé scène par scène des fausses confidences
    3370 mots | 14 pages
  • Résumé : les fausses confidences de verlaine (theme-prepas.fr))
    617 mots | 3 pages
  • Marivaux Biographie
    640 mots | 3 pages
  • Theatre
    7832 mots | 32 pages
  • Jiji
    1021 mots | 5 pages
  • Philosophie
    352 mots | 2 pages
  • SEQUENCE 2 LA MISE EN ABYME DE MARIVAUX A GENET POINTS ETUDIES SORTIES THEATRALES LECTURES CURSIVES
    7476 mots | 30 pages