Résumé méditations métaphysiques

Pages: 11 (2515 mots) Publié le: 1 février 2011
DescartesMédiations Métaphysiques

Première méditation (Des choses que l'on peut révoquer en doute)

Beaucoup d'idées fausses depuis l'enfance et d'autres bâties sur celles-ci. Établir qq chose de ferme dans les sciences, âge atteint pour cela.
Trouver qq éléments faux suffit, idées bâties dessus tombent aussi (dominos).
Sens trompeurs souvent mais ne peut pas douter de luidevant le feu en train d'écrire. (seuls les fous doutent et se trompent sur ce qu'ils sont )
Toutefois mêmes impressions dans le rêve, voit les mêmes choses, croit être dans la réalité alors qu'il rêve, cela lui porte au contraire plus à croire qu'il est en train de rêver.
Choses rêvées tjr inspirées de choses réelles : ref peintres satyres, sirènes, couleurs, toutes choses imaginées ←origine réelle : nature corporelle, étendue, quantité, grandeur, nombre, lieu, temps … L'arithmétique et la géométrie semble donc à la différence de la physique, astronomie et médecine, hors de doute.
Mais croit en Dieu. Qui me dit qu'il n'a rien fait des choses qui me semblent pourtant exister ? Qui me dit qu'il ne pas voulu que je me trompe même dans les choses simples (addition des cotés d'uncarré) ? Mais Dieu apparemment bon, s'il avait voulu que je ne me trompe pas tjr il aurait voulu que je ne me trompe jamais = insoutenable ! (malin-génie possible)
Pas apporter plus d'assentiment aux choses qu'il tenais autrefois pour vrai qu'aux choses manifestement fausses ou aux choses qu'il juge douteuses mais fortement probables. → Va donc douter de tout : génie méchant, air, ciel =mystifications, pas yeux ni mains ni sang.
Veut inscrire le doute sur la connaissance et non sur le mode de vie.

Deuxième méditation (De la nature de l'esprit humain)

Chercher qq chose de certain ou être certain qu'il n'y a rien de certain. Chose indubitable ? Un dieu qui met en moi ces pensées ? Non cela peut venir de moi même. Mais alors ne suis-je pas qq chose ? Mais j'ai ditqu'il n'y avait rien dans le monde, ni ciel ni corps donc je ne suis pas ? Non ! Je me suis persuadé donc j'étais, génie trompeur me trompe donc j'existe ! Toutes les fois où je conçois mentalement d'être, je suis ! Mais attention, je ne sais pas encore ce qu'est ce moi, je dois donc appliquer le doute à ce que j'ai crus être pour le découvrir.
Attentif à ce qui se représentait spontanément a mapensée quand je considérais ce que j'étais : parties du corps, actions, âme. Corps perçu par les sens. Actions et sens peuvent tromper (sommeil), seul Penser est indubitable (pas de pensées → cesse d'exister), je suis une chose qui pense. Pas de recours à l'imagination = idées fausses.
Toutefois dans des limites précises, sens=penser, je suis le même qui imagine, sens et pense. Mon esprit seplait à croire les choses venant des sens, ex de la cire et du feu : odeur, dure, froide et après chaude, liquide, inodore. Mais la cire demeure, elle peut prendre d'innombrables modalités que je ne peux toutes imaginer, la cire n'est donc perçue que par l'esprit. C'est par la faculté de juger de mon esprit que je la reconnais, ex chapeaux et automates → pas seulement vision. Mais la perception demon esprit peut donc être imparfaite et confuse.
Je me connais avec encore plus de distinction et d'évidence car ce que je pense être de la cire peut ne pas en être alors que moi qui pense suis obligé d'être qq chose. Donc, les corps sont perçus par l'entendement seul et donc rien ne peut être plus facilement perçu que mon esprit.

Existence = sûre, sensibilité = trompeuse. Qu'est ce quirend le moi certain ? Applicable à autre chose ?

Troisième méditation (De Dieu. Affirmation de son existence)

Critère de la vérité : avoir une idée claire et distincte. Pourtant, sens m'ont amené des choses de ce type révélées comme fausses car ces idées viennent hors de moi. 2+3=5 → évident ! Mais un malin-génie peut me tromper même ds cela, pr avancer, voir si Dieu existe et s'il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Méditations métaphysiques
  • meditations métaphysique
  • Méditations métaphysique
  • Méditation métaphysique
  • Les méditations métaphysiques
  • méditation métaphysique
  • Méditations métaphysique
  • Méditations métaphysiques, première méditation, commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !