Résumé Thérèse Raquin

Pages: 6 (1495 mots) Publié le: 1 novembre 2014
Chapitre I : Il nous est fournit durant le premier chapitre une description des environs de la mercerie, du Pont-Neuf. L'auteur nous fait aussi par de la présentation de Madame Raquin, de Thérèse, du chat François, et de la chétivité de Camille et de leurs habitudes respectives.

Chapitre II : Il raconte des événements passés. Madame Raquin est une mère étouffant Camille desoins. Il y a seize ans de cela, le frère de Madame Raquin, le capitaine Degans, lui apporta une petite fille venant d’Afrique : Thérèse. Thérèse, de nature forte à cause de son origine africaine, ne s’est jamais habituée à la vie dorlotée imposée par Madame Raquin. C’est pour cela qu’elle est toujours silencieuse, calme et indifférente.

ChapitreIII: Il raconte lui aussi des événements passés. Thérèse se marie avec Camille, leur vie est toujours aussi dépourvue de sentiments. Les Raquin, alors à Vernon, s’installent à Paris, rue du Pont-Neuf. Camille qui veut absolument travailler trouve un emploi dans l’administration des chemins de fer d’Orléans.

Chapitre IV : Il décrit des habitudes passées quicontinuent au présent. Le jeudi soir, les Raquin reçoivent de la visite : Michaud, un ancien commissaire de police, son fils Olivier, un garçon de trente ans qui travaille à la préfecture de police, Grivet, un vieil employé du chemin de fer d’Orléans. Ces soirées, où l’on joue aux dominos, sont très pénibles à Thérèse.

Chapitre V : Camille après avoirretrouvé son camarade d'enfance un garçon épais et robuste qui est l'antonyme parafit de Camille physiquement mais aussi mentalement l'introduit dans la famille Raquin. Laurent a fait de la peinture et décide de faire le portrait de Camille. Thérèse est troublée par Laurent.

Chapitre VI : Laurent revient presque chaque soir chez les Raquin, continue leportrait et le termine. Il est raté mais tout le monde s’extasie devant cette « réussite ». Laurent, attiré par Thérèse, se laisse soudainement, dans un moment où ils sont seuls, aller à sa pulsion sexuelle et accomplit l’acte, qui fut « silencieux et brutal ».

Chapitre VII : Laurent et Thérèse se fixent des rendez-vous où ils s’adonnent à leur passion. Thérèseévoque l’erreur de son mariage avec Camille. Les deux amants plaisantent le stoïcisme du chat, François, lorsque ce dernier les regarde.

Chapitre VIII : Laurent fait excellente impression lors des soirées du jeudi, en compagnie de Grivet et Michaud. Les deux amants continuent leurs rendez-vous secrets. Cela dure 8 mois.

Chapitre IX : Laurent se fait menacer de renvoi de son poste auxchemins de fer d’Orléans pour cause d’absentéisme. Les amants trouvent la présence de Camille gênante pour la bonne et libre expression de leur passion réciproque. Ils ne se voient presque plus parce que la présence de Camille les gêne.

Chapitre X : Les deux amants chercheent une solution à leur problème et décide le meurtre Camille et de faire croire à sonsucide.

Chapitre XI : Parfois Camille et Thérèse partent se promener le dimanche. Un dimanche, Laurent se joint à eux et ils partent pour Saint-Ouen. Laurent est poussé par l’envie de tuer Camille, il veut faire croire à un accident. Ainsi ils vont les trois faire un tour en barque sur la Seine. Laurent pousse à l’eau Camille, ce dernier arrive à le mordre au couet lui arrache un lambeau de chair. Puis Laurent fait chavirer la barque pour faire croire à un accident. Des canotiers les récupèrent et valident la thèse de l’accident, tant bien même qu’ils n’ont rien vu.

Chapitre XII : Les proches sont avertis de la mort de Camille. Madame Raquin est atterrée, et ne s’en
3
remet pas. Laurent et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Resumé thérèse raquin
  • Résumé thérèse raquin par chapitre
  • résumé thérèse raquin
  • résumé therese raquin
  • Résumé Thérèse Raquin Par Chapitre
  • Résumé thérèse raquin
  • Résumé thérèse raquin
  • Résumé thèrese raquin

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !