Résumé : vincent lemieux et jean turgeon, « la décentralisation : une analyse structurale », revue canadienne de science politique, volume 13, numéro 4, 1980, p. 691-710.

1188 mots 5 pages
Vincent LEMIEUX et Jean TURGEON, « La décentralisation : une analyse structurale », Revue canadienne de science politique, volume 13, numéro 4, 1980, p. 691-710.

Section 1 et 2 L’article de Lemieux et Turgeon présente une analyse du système et plus spécifiquement de la structure de décentralisation des Centre locaux de services communautaires. Les CLSC ont été introduits au paysage social québécois en 1971 afin de pallier aux services offerts par les médecins, avec pour mission « d’assurer à la communauté des services de prévention et d’actions sanitaires et sociales » (Lemieux, Turgeon, 1980 : 698). Ab initio, la loi 65 stipulait clairement que les CLSC étaient à tendance essentiellement centralistes. Effectivement, c’est au ministère de la Santé et des services sociaux qu’incombait la décision d’implanter ou non un CLSC dans une région donnée. En ce qui a trait à la planification et à l’implantation, l’autorité revenait aux Conseils régionaux. La régulation des CLSC s’effectuait par le biais des Conseils régionaux sur la santé et les services sociaux (CRSSS). Cet organisme est habilité à surveiller les élections des membres des conseils d’administration. Les CLSC, qui souhaitaient obtenir davantage de pouvoir décisionnel à l’intérieur de leur structure, demandèrent donc au gouvernement la décentralisation de leurs services. Par définition, il s’agirait d’un « système consistant à confier des pouvoirs de décision à diverses collectivités territoriales (ou encore des organisations ou des organismes) autres que l’État » (Lemieux, Turgeon, 1980 : 695). La décentralisation s’opère à différents niveaux, notamment en ce qui concerne le contrôle sur les postes sociaux, les actions et l’organisation qui régulent le système dans son intégralité. Déconcentré et régionalisé depuis le début des années 1977, des commissions administratives ont été créées afin de pouvoir proposer aux CRSSS des recommandations. Le mandat des CRSSS augmentée, ils se sont vus attribuées

en relation