Résumé d´une étude sur la neurotoxicité de la MDMA.

840 mots 4 pages
Résumé d´une étude sur la neurotoxicité de la MDMA.
La présentation a été faite le 01/03/2006, elle a eu lieu chez Energy Control Barcelone, collaborateur du projet.
La prise de notes peut comporter quelques erreurs (présentation faite en catalan), mais il me semble que si elle est peut-être un peu synthétique de ce qui s´est dit, elle y reste assez fidèle. Quelques assertions sont faites en italique.

Présentation de l´étude

L´étude a la particularité d´avoir été menée sur des sujets humains. Il s´agit du projet ENTE (Efectos NeuroToxicos del Extasis), il dépend de l´unité “GRCFHIN” de l´IMIM, un laboratoire de recherche médicale de l´Université Autonome de Barcelone. L´IMIM s´intéresse depuis 1995 aux effets de la MDMA et à sa combinaison avec le cannabis (ils se chargent notamment de l´analyse de produits recueillis par EC).

Protocole

L´étude a duré plus de trois ans (40 mois). Trois groupes d´une trentaine de personnes chacun ont été définis sur les bases de recrutement suivantes :
Le groupe MDMA : formé d´individus ayant consommé au moins 5 fois de l´ecstasy dans l´année. L´ecstasy doit être le principal psychostimulant consommé par la personne.
Le groupe cannabis : individus ayant consommé du cannabis au moins 25 fois dans l´année.
Le groupe test : individus non consommateurs de psychoactifs illégaux.

Problèmes rencontrés

Les problèmes résultent pour la plupart du fait que l´étude portait sur des sujets humain, à qui, une fois la sélection faite, il était évidemment impossible d´imposer un comportement type pour garantir la fiabilité des résultats.
Pb 1 : La plupart des individus qui ont participer à l´expérience étaient étudiants, et beaucoup ont déménagé avant la fin de l´expérience. D´autres ont arrêté de consommer, certains ont commencé, passant ainsi d´un groupe à l´autre. Après les 40 mois de l´étude, chacun des différents groupes ne comptent plus qu´entre 15 et 25 individus.
Pb 2 : Les consommations d´alcool ou les

en relation

  • Bioclimatique
    14268 mots | 58 pages
  • Ghétoisation par le haut
    12755 mots | 52 pages
  • Le detour
    50195 mots | 201 pages
  • Ebook Pharmacologie
    139088 mots | 557 pages