Résumé philosophie des sciences physiques quantiques

6241 mots 25 pages
Résumé philosophie des sciences, physique quantique Gaëtan Zinder Chap. 19 La non-localité quantique Congrès Solvay, 1927, expérience de pensée d’Einstein. 1. On met un objet dans un boîte B2. On divise cette boîte en deux : B1 et B23. On envoie B1 à Tokyo, B2 à Paris 4. L’objet est potentiellement dans B1 et B2. La fonction d’onde X de l’objet comprend deux parties : X1 est localisé à Tokyo, X2 à Paris. Probabilités de la mécanique ondulatoire …afficher plus de contenu…

Comme la prémisse d’indépendance est une prémisse générale pour toutes les expériences scientifiques, alors on doit laisser tomber le principe de localité On ne peut pas respecter le principe de localité. Impossible de compléter la MQ comme Einstein l’envisageait. (Avec la localité) Donc on a de la non-localité quantique : les probabilités de résultat points mesurés dans certains points de l’espace-temps sont influencés par des évènements situés en des points de l’espace-temps séparés de es point par un intervalle de genre espace. A partir de cela que faire ? tenter de comprendre la …afficher plus de contenu…

DONC 1. Augmentation de l’intrication 2. Comme l’intrication est étendue à tout l’environnement, on peut prendre un objet quantique isolément de son contexte, qui fasse abstraction d son intrication avec l’environnement. N’est pas bonne pour trois raisons : (pas très important) 1. Ne fournit pas de raison de dire que l’intrication n’existe plus. 2. La décohérence ne change pas le fait que l’état de l’observateur devient intriqué avec celui de l’objet et de tout son

en relation

  • Bleah
    1601 mots | 7 pages
  • Gaga
    1052 mots | 5 pages
  • Big bang
    1207 mots | 5 pages
  • Aristote
    836 mots | 4 pages
  • Karl popper;
    9249 mots | 37 pages
  • Aristote et Archimède
    592 mots | 3 pages
  • La divine matrice
    17158 mots | 69 pages
  • Géométrie fractale
    1587 mots | 7 pages
  • Faut-il éviter les idées abstraites ?
    1467 mots | 6 pages
  • the punk mouvement
    33895 mots | 136 pages