Résumé

Pages: 6 (1285 mots) Publié le: 25 avril 2010
Une Tempête d’Aimé Césaire


Une « adaptation pour un théâtre nègre » de La Tempête de Shakespeare



Aimé Césaire écrit la pièce Une Tempête en 1969 qui se veut une « adaptation pour un théâtre nègre » de celle de Shakespeare.



La Tempête de Shakespeare (1611) :

Le duc de Milan, Prospero, après avoir été trahi par son frère Antonio et chassé du trône, se retrouve exiléavec sa fille Miranda sur une île déserte.
Grâce à la magie que lui confèrent ses livres, il maîtrise les éléments naturels et les esprits, notamment Ariel, esprit de l’air qu’il a délivré de l’arbre,
dans lequel la sorcière Sycorax, mère de Caliban, l’avait emprisonné pendant 12 ans. La scène s’ouvre sur un naufrage, provoqué par Ariel sous les ordres de Prospero.
Il s’agit d’un navireportant le roi de Naples, Alonso, qui rentre de Tunis où il vient de marier sa fille. Se trouvent avec lui son fils Ferdinand, son frère Sébastien,
le frère de Prospero, Antonio (devenu après sa trahison duc usurpateur de Milan), Gonzalo (un vieux et fidèle conseiller d’Alonso), Trinculo et Stephano
(deux serviteurs bouffons et ivres), ainsi que d’autres seigneurs napolitains. Prospero, àl’initiative du naufrage,
va faire subir à tous ces personnages échoués sur l’île une série d’épreuves. Ariel va ainsi déjouer le complot organisé par Antonio et Sébastien contre Alonso,
mais aussi épargner la vie de Gonzalo (dont on apprend qu’il a offert à Prospero et Miranda des vêtements et des vivres lors de leur exil). Le complot ourdi par Caliban,
Trinculo et Stephano contre Prospero n’aboutirapas non plus. L’objectif de Prospero est de récupérer le pouvoir en réconciliant tout le monde autour d’intérêts communs :
le mariage de Ferdinand (fils d’Alonso) et de sa propre fille Miranda. C’est chose faite à la fin de la pièce, où il pardonne à son frère,
libère Ariel et Caliban et renonce à la magie pour retrouver son duché.





Dans Une Tempête, le prologue du « meneur dejeu » correspond à une mise en abyme (théâtre dans le théâtre) pour mieux souligner la filiation avec Shakespeare :
il s’agit de rejouer une pièce qui existe déjà, mais sous un autre angle, celui de la négritude. Prospero sera donc le colonisateur et Caliban l’esclave révolté.
C’est autour de leur duel que s’organise la pièce, notamment lors de passages très importants qui sont des ajouts deCésaire : leur dialogue polémique sur la colonisation[1],
leur altercation en pleine idylle de Ferdinand et Miranda (Acte III, scène 1), ainsi que la fin de la pièce où ils restent seuls sur l’île à se livrer un combat éternel.
Ce qui importe pour Césaire, c’est donc le conflit entre « races » et entre classes sociales, alors que pour Shakespeare, l’intrigue centrale est politique
(commentProspero va-t-il parvenir à récupérer le duché de Milan ?). Notons d’ailleurs que chez Césaire,
Prospero renonce à retrouver son duché pour régler ses comptes avec Caliban.

Il y a deux autres ajouts importants : la spécification de la « race » des esclaves. Ariel est « mulâtre », c’est-à-dire métis, alors qu’il est un « esprit de l’air »,
un être féérique chez Shakespeare. Caliban est, quantà lui, un esclave « nègre ». Il en est de même dans l’Acte III scène 3.
Alors que le mariage de Ferdinand et Miranda se prépare, et que tous les dieux (Iris, Cérès, Junon) sont convoqués, Césaire fait s’inviter à la fête « Eshu :
dieu-diable nègre » dont le but est de perturber la fête par ses provocations grossières. C’est une manière d’imposer encore une fois la rébellion, la révolte,
commethème fondamental de la pièce. Le véritable enjeu de l’œuvre est donc la liberté des esclaves, comme l’atteste le leitmotiv qui sera aussi le dernier mot de la pièce :
« La liberté ohé, la liberté », prononcé par Caliban. Enfin, chez Césaire, Ariel et Caliban, qui ont la même condition d’esclave sont bien plus proches,
même si leurs méthodes diffèrent : « nous sommes frères, frères dans...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Résumé
  • Résumé
  • Résumé
  • resume
  • Résumé
  • resume
  • Résumé
  • Résumé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !