Révolte

284 mots 2 pages
La révolte : Nadja, André Bretton

« Le surréalisme, tel que je l'envisage, déclare assez notre non-conformisme absolu ». C’est ce que dis Bretton dans son Manifeste en 1924. Pour lui, le surréalisme permet de sortir de se conformisme constant qui règne dans cette société. On le voit d’ailleurs très bien dans son roman surréaliste, Nadja. Bretton va se révolter contre diverses institutions.

André Bretton dit de la littérature réaliste qu’ « elle est faite de médiocrité, de haine et de plate suffisance ». Le surréalisme permet, selon lui, une grande ouverture de l’esprit et une libération de l’imagination avec une forte présence du hasard qui permet l’inattendu. La présence du hasard est très marquée à travers notamment le personnage de Nadja.
Cette révolte se joue sur deux plans: le plan psychologique et le plan physique. Il n’y a pas que l’esprit qui doit s’échapper de cette monotonie mais le corps doit aussi suivre.

Les surréalistes tels que Bretton se révoltent notamment contre l’ordre bourgeois sans pour autant que cette révolte n’accède au stade de révolution. Ces derniers imaginent une chute de l’ordre bourgeois sans pour autant imaginer un nouvel ordre distinctement.

Bretton adopte, à travers son idée de révolte constante, un goût pour l’anarchisme. Ce goût de l’anarchisme est plus au niveau esthétique que politique. Il va s’interesser à la presse anarchiste comme Le Libertaire, l’Anarchie, Action de l’art.

Dans Nadja, Bretton adopte un lien étroit avec les lieux. tels que Paris, mais ce lien ne se fait pas à travers les souvenirs et le passé mais plutôt sur ce qu’il voit directement, l’inattendu, le hasard et la déambulation. André fait ça pour s’échapper de toutes les contraintes du monde pour arriver à son propre

en relation

  • La révolte
    1230 mots | 5 pages
  • Revolte
    342 mots | 2 pages
  • Le revolté
    1617 mots | 7 pages
  • Revolte
    1212 mots | 5 pages
  • La révolte
    1185 mots | 5 pages
  • Revoltes
    864 mots | 4 pages
  • Revolte
    700 mots | 3 pages
  • Révolte
    327 mots | 2 pages
  • La revolte
    1530 mots | 7 pages
  • Révolte
    909 mots | 4 pages