Racine

Pages: 7 (1514 mots) Publié le: 20 novembre 2012
Racine Phèdre, Acte 1 scène 3 Racine s’inspire de la tragédie de Sénèque et de celle d’Euripide pour réécrire Phèdre. Cette tragédie s’inspire sur la passion qui déchire Phèdre dite « la brillante », la princesse crétoise petite fille d’Hélios et fille de Minos, le dieu des enfers. Sa famille a été maudite par Vénus car celle-ci avait une liaison avec Ares, et Hélios l’a vu car c’est le soleil,il l’a dévoilée, et pour se venger Vénus a maudit sa descendance. Phèdre tombe donc amoureuse de son fils adoptif, et l’extrait se situe lors de l’aveu que fait Phèdre à Oenone, sa confidente, sur cet amour impossible. Nous allons étudier comment la passion est dramatisée dans cette tirade, en observant tout d’abord le retour aux sources, la passion destructrice et enfin la fatalité tragique. Toutd’abord, à travers cette tirade, Phèdre relate le coup de foudre qu’elle a eu pour Hippolite. On observe le champ lexical de la passion amoureuse : « incurable amour v283, je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue v273, trouble, âme éperdue v274, transir, brûler v276, tourments inévitables v278 etc. ». De plus, tout au long de la tirade les temps verbaux évoluent; on passe de l’imparfait au passésimple, ce qui signifie que le rythme des actions accélère, et donc que le cœur de Phèdre s’emballe de plus en plus pour son fils. Pour contrer ce début d’inceste, Phèdre a tout tenté pour éviter le pire. Ainsi, elle retrace sa lutte : la première parade a été de construire un temple en l’honneur de Vénus, seulement, « Quand (sa) bouche implorait le nom de la déesse, (elle) adorait Hippolite » vv285-286. La deuxième parade a été de le fuir mais elle « le retrouvait dans les traits de son père » v290. L’ultime parade, la plus difficile à accomplir peut-être a été de le haïr et de le bannir. Néanmoins, lorsque Thésée que l’on croyait mort en mer revient à Trézène, elle retrouve à nouveau son fils dans la figure de son mari. Toutes ses tentatives de lutte ayant échouées, Phèdre devientdésirante de mourir pour achever sa souffrance. Enfin donc, le désir de mourir de Phèdre transparaît dans le texte. On trouve un fort champ lexical de la mort « remèdes impuissants v 283, implorait v 285, misère v 289, cris éternels v 295, Vaines précautions ! Cruelle destinée ! V301, J’ai pris la vie en haine et ma flamme en horreur v307, mort v 313, vains secours v315 ». On remarque aussi la métaphorefilée de la souffrance « trouble v 274, mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler v275, victimes v281, ma raison égarée v 282, chagrins v294, cris v295, blessure, saigné v304, veines v305, larmes v311... ». Enfin, les temps verbaux qui passent de l’imparfait au passé simple au présent d’énonciation montrent que sa décision a été mûrement réfléchie : elle veut mourir. L’aveu de Phèdre,provoqué par Oenone, montre que le coup de foudre est entrain de détruire Phèdre et qu’il est constant malgré sa lutte. Elle décide donc de se donner la mort pour ne plus subir sa passion, passion qui est à la fois physique, morale et mortelle. Dans un premier temps, la souffrance physique ronge Phèdre se voit par le champ lexical de la maladie « trouble v 274, mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvaisparler v275, victimes v281, ma raison égarée v 282, chagrins v294, cris v295, blessure, saigné v304, veines v305, larmes v311... ». Un deuxième signe significatif de la douleur physique est la violence de la tirade. En effet, les tournures négatives des vers 275, 305, 311, 314, les allitérations en « t, k et p » et le rythme saccadé de la ponctuation montrent que cette maladie insufflée par Vénus estincurable. Dans un deuxième temps, la souffrance morale qu’éprouve Phèdre ressort aussi du texte par « Un trouble s’éleva dans mon âme éperdue » v274 et « ma raison égarée » v 282.

De plus, Phèdre est mère de famille, mais aussi mariée et croyante. S’unir avec Hippolite serait donc un inceste. Enfin, Phèdre est profondément divisée car malgré toute les raisons que nous venons de citer, le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Racine
  • Racine
  • Racine
  • Racine
  • Racine
  • Racine
  • Racine
  • Racine

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !