Radio

Pages: 15 (3650 mots) Publié le: 5 janvier 2012
La réforme du paysage audiovisuel national est passée du statut d'ambition à celui de réalisations concrètes. Elle traduit la ferme volonté du Maroc de développer l'option démocratique à travers la consécration du pluralisme, la consolidation des fondements de l'Etat de droit et des institutions et la garantie de l'exercice de la liberté d'expression et d'opinion, dans un esprit deresponsabilité.
La création de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle , la suppression du monopole de l'Etat en matière de radio et de télévision et la promulgation de la loi relative à la communication audiovisuelle constituent en effet des jalons importants dans le processus visant à moderniser le secteur public audiovisuel, à favoriser la création d'entreprises privées de radio et detélévision dans un cadre normatif et institutionnel clair et réfléchi, et de consacrer ainsi, dans les faits, la double liberté de communication et d'entreprise, à travers une libéralisation régulée par une autorité administrative indépendante.
C'est dans ce sens que Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans son discours du Trône de 2002 a affirmé : « … dans le cadre de la mission qui Nous est dévoluepar la Constitution en matière de protection des droits et des libertés des citoyens, des groupes sociaux et collectivités, Nous avons oeuvré pour l'élaboration d'un Dahir chérifien portant création d'une instance supérieure de la communication audiovisuelle, en tant qu'institution indépendante, disposant des moyens à même de lui permettre d'assumer sa mission, en toute impartialité.»
LaHaute Autorité de la Communication Audiovisuelle est ainsi instituée par le Dahir n°1-02-212 du 31 août 2002 . Il s'agit d'une institution particulière qui présente toutes les garanties d'impartialité, de neutralité et d'autorité morale, technique et juridique pour réguler le secteur de la communication audiovisuelle, public et privé. Elle est placée à cet effet sous la protection tutélaire de SaMajesté le Roi, la mettant ainsi à l'abri des pressions de nature à entraver l'impartialité qu'exige sa mission de régulation. Sa mission première est de veiller au respect des principes du pluralisme, de la diversité et de la liberté d'expression dans le secteur de la communication audiovisuelle, dans le respect des valeurs civilisationnelles fondamentales et des lois du Royaume.
La HauteAutorité de la Communication Audiovisuelle se compose du Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle -CSCA-, instance délibérante de la HACA , et de la Direction Générale de la Communication Audiovisuelle -DGCA-, structure administrative et technique de la HACA.
||

Le Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle -CSCA- se compose de neuf membres , dont le Président Ahmed Ghazali . Le président et quatre membres sont nommés par SM le Roi, deux membres sont nommés par le Premier Ministre et deux membres sont nommés respectivement par le président de la chambre des représentants et par le président de la chambre des conseillers. Tousprêtent serment devant Sa Majesté le Roi de bien et fidèlement remplir leurs missions et de les exercer en toute impartialité .
Le CSCA est investi de missions d'avis et de proposition, de régulation, de réglementation, de contrôle et de sanction.
Composé de neuf membres, le CSCA est investi d'une mission d'expertise et de conseil au service de Sa Majesté le Roi, du Gouvernement, duParlement et des autorités judiciaires ou administratives du Royaume, d'une mission de régulation et de réglementation, ainsi que d'unemission de contrôle et de sanction.

| |
| Fréquences des Services Radiophoniques Privés |
|à Couverture Nationale ou Multirégionale...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • radio
  • Radio
  • Radio
  • La radio
  • Radio
  • Radio
  • La radio
  • la radio

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !