Raport de stage df5

469 mots 2 pages
INTRODUCTION

La maison de retraite JEAN MARTIN ou j’ai effectué ma période de stage est un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes. Cet EHPAD est géré par une association à but non lucratif. Il possède deux services :
- Une unité Alzheimer de 14 lits en chambre individuelles.
- Une unité de soins de 14 lits en chambres individuelles, plus 2 chambres doubles pour les couples.
- Au deuxième étage 31 lits seront plus particulièrement destinés aux sœurs de la congrégation de la providence de Saint Joseph ainsi que les prêtres du diocèse de Gap.

Au sein de l’EHPAD JEAN MARTIN une équipe pluridisciplinaire composée d’aides soignants, d’agents de service hospitalier, d’une AMP, d’infirmières, et d’une animatrice, intervient auprès de personnes âgées dépendantes dont la situation nécessite une aide au développement ou au maintien de l’autonomie sur le plan physique, psychique ou social.
L’équipe prend soin des personnes par une aide de proximité permanente durant les actes de la vie quotidienne.

Durant ma période de stage à l’EHPAD JEAN MARTIN j’ai pu mettre en œuvre mes compétences en tant qu’aide médico psychologique et prendre en charge tant sur le plan sanitaire (toilette, aide aux repas) que sur le plan éducative de personnes âgées dépendante.
La prise en charge des résidents de l’EHPAD dans les gestes de la vie quotidienne m’a permit d’observer différentes situations et pu constater ainsi que les personnes âgées exprime des besoins sous différentes formes.
Certaines personnes sont beaucoup communicatives et ont souvent besoin d’être rassurés.

Durant les premières périodes de stage une personne attire tout particulièrement mon attention.
Mme S, dame de petite taille est une personne surprenante : à la fois forte et fragile, discrète et autonome qui possède un franc parler.

Elle se promène souvent à l’intérieur de l’établissement à l’aide de ses deux cannes à une allure très lente avec un regard toujours plongé vers

en relation

  • Df5 raport de stage
    326 mots | 2 pages