Rapport Cas Saint Bardau

3881 mots 16 pages
Sommaire
I) La menuiserie Saint Bardeau : Contexte 3
1) Un peu d’histoire… 3
a) Saint Bardeau « Père » 3
b) Saint Bardeau « Fils » 3
2) Analyse de l’existant 4
a) Financier 5
b) Les domaines d’activités stratégiques 7
II) La stratégie court et moyen terme : 9
1) A court terme : 9
2) A moyen terme : 11
a) Le plan d’action 12
b) Le plan prévisionnel 14
c) Liste des machines à acheter 15
III) La stratégie à long terme : 17
1) Type de marché positionné : 17
2) La cuisine de particuliers : 17
3) Tendances du marché : 18
4) Evolution du marché : 18
5) Les concurrents : 19
Atlas 19
Ikea 19
Cuisinella 19
Mobalpa 19
Schmidt : 19
Arthur Bonnet 19
Snaïdero, 20
Poggenpohl, 20
La Cuisine Française 20
6) Avantage concurrentiel : 21

I) La menuiserie Saint Bardeau : Contexte
1) Un peu d’histoire…
a) Saint Bardeau « Père »
L’entreprise Saint Bardeau a été créée dans les années 60 dans un petit village des Yvelines. Avec la croissance de la construction résidentielle en Ile de France dans ces années là, l’entreprise a connu un essor important (plaçant son effectif au plus haut de toute son histoire). Son cœur de métier était la fabrication de portes et de fenêtres en bois (plus précisément en pin du Nord), tout ça sur un modèle industriel en série.
Comme beaucoup d’entreprises, elle n’a pas échappé à la crise pétrolière de 1973 entraînant une baisse de son activité et par la même occasion une baisse de sa rentabilité.

b) Saint Bardeau « Fils » En 1995, le fils Michel reprend l’entreprise et décide de chercher de nouveaux marchés : il se lance dans la fabrication de claustras. Au début des années 2000, Michel décide de changer totalement l’orientation stratégique de l’entreprise en décidant de se tourner vers la production de présentoirs et de divers objets publicitaires ; l’entreprise est alors stabilisée à 13 salariés.
Recherchant les petites séries à forte valeur ajoutée, d’autres activités viennent se greffer telles que la fabrication d’écrins en bois rares, des

en relation