Rapport de brodeck

Pages: 5 (1043 mots) Publié le: 1 octobre 2012
Le rapport de Brodeck de Philippe Claudel Stock, 416 p., 21,50 euros Enfin un écrivain qui s'en remet à la puissance du roman et aux sortilèges du style ! Philippe Claudel revient avec un livre envoûtant qui hante, poursuit et imprègne le lecteur.

Un soir, alors qu'il vient de pousser la porte de l'auberge du village, Brodeck est sommé par la communauté de raconter ce qui vient de s'y passer.Le narrateur devine, parce qu'il le pressentait, que ce groupe, soudé dans sa dureté, vient de commettre un meurtre et ne veut rien oublier.

Pourquoi lui ? Parce qu'il a fait des études et qu'il est payé par une lointaine administration pour rédiger des rapports, sans doute jamais lus, sur l'état de la flore et l'évolution des paysages. Parce qu'il sait écrire et dispose d'une machine, ce quile distingue de ces hommes des bois.

"POUR LEUR RAPPELER QU'ILS N'ÉTAIENT RIEN" L'action se situe dans une contrée indéterminée, où l'on parle une langue composite, sur les marches de l'Est, près de la frontière d'un état qui a déclaré la guerre à ses voisins, a occupé ce village (où il a trouvé sans mal des collaborateurs), et d'où le narrateur revient.

Après avoir passé des mois dans uncamp où il a été réduit à l'état de bête. Traité comme un chien, laisse au cou, sommé de marcher à quatre pattes pour satisfaire le besoin de domination d'un des officiers qui avait droit de vie et de mort sur les prisonniers.

Chaque matin, dans le froid, pour assouvir son désir de volupté, et pour ajouter à la désolation, la femme du directeur du camp, créature désirable, réclamait sa part dechair : se distraire au spectacle d'un pendu, choisi arbitrairement parmi la foule des grelottants, abandonné ensuite, se balançant au bout de sa potence. Pantin sans vie, exposé au regard de tous. Pour leur rappeler qu'ils n'étaient « rien ».

"UN ÉTRANGER A DÉBARQUÉ QUELQUES SEMAINES PLUS TÔT DANS CE VILLAGE" Brodeck, le narrateur, se met à l'ouvrage. Il enquête. Que s'est-il passé ? Un étranger(l'Anderer, l'Autre) a débarqué quelques semaines plus tôt, dans ce village, attifé avec un raffinement déplacé, accompagné d'une jument et d'un vieil âne qu'il présentait comme ses meilleurs amis : Mlle Julie et M. Socrate.

Il s'est installé dans l'auberge, sans révéler son identité, ni se départir de ses excellentes manières. Lunaire et peu bavard, il partait se promener, puis rentrait danssa chambre pour confectionner un précieux herbier.

Confit dans le silence, le sourire rivé aux lèvres, homme d'habitudes et de rites, inoffensif mais trop bizarre, il a d'abord attisé la curiosité générale puis déclenché une sourde haine. Elle a atteint son paroxysme lorsque cet original a tendu aux villageois, en guise de cadeau pour leur hospitalité, un miroir où pouvait se lire leur vraivisage.

LA CICATRICE JAMAIS REFERMÉE DES CAMPS DE LA MORT Brodeck recule l'instant où il devra rendre son rapport et entreprend, en parallèle, de consigner ses propres impressions, pour mettre à distance les mots froids, objectifs que l'on réclame de lui. Sa machine crépite. On le soupçonne d'écrire autre chose. On l'espionne. On l'inquiète. Brodeck vit cerné par les secrets : l'assassinat de cetétranger, sa propre survie dans le camp et ce que l'on a fait, pendant sa longue absence, à sa femme qu'il a retrouvée aveugle et mère d'une petite fille.

Il est symptomatique que la rentrée 2007 soit marquée (après Les Bienveillantes, de Jonathan Littell, en 2006) par la Seconde Guerre mondiale et la cicatrice jamais refermée des camps de la mort. Comme si la stupeur face à cet inconcevablen'était, au fond, jamais retombée.

Greffiers de l'indicible, les romanciers traduisent aussi les tourments de l'humanité qui, en son for intérieur, n'a jamais cessé de se demander comment cela avait pu être possible.

"DANS SA LUTTE POUR SURVIVRE, IL A COMMIS LE PIRE" La guerre obsède Philippe Claudel, qui habite dans la Meuse, près de Verdun. Dans Les Âmes grises, il revenait sur 1914-1918 ;...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le rapport de brodeck
  • Le rapport de Brodeck
  • Le rapport de brodeck
  • Le rapport de brodeck
  • Rapport de Brodeck
  • la rapport de Brodeck
  • Rapport de brodeck
  • Le rapport de brodeck

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !