Rapport de stage de fin d'etudes

13244 mots 53 pages
Chapitre I : Introduction générale
La recherche de nouveaux matériaux composites occupe une place importante dans l'histoire de la technologie. En particulier les matériaux de systèmes à propriétés évolutives dites "intelligents" ou "smart" capables de remplir au mieux leurs missions dans un environnement et, mieux encore, d’assurer leur survie.
Le M3C ( Controlled Behaviour of Composite Material (CBCM) ) est un matériau composite à comportement contrôlé, étudié et développé depuis quelques années .et il est l’un des nouveaux matériaux adaptatifs, légers et résistants, se déformant sous l’action d’un changement d’environnement. Une structure active comme le M3C peut constituer un actionneur en s’affranchissant de ses liaisons mécaniques. Son principe de base consiste à rendre une structure composite active. L'architecture du matériau, son organisation et le degré d'anisotropie des différents renforts de sa structure composite permettent, lors de l'élévation de température, d'obtenir la déformation souhaitée.
Cette conception du M3C nous a tout naturellement conduit jusqu’à penser au plus difficile des défis, celui de l’existence de l’autoréparation de l’endommagement dans les composites. Car tout matériau est susceptible de subir des contraintes conduisant à la formation de craquelures et de fissures, souvent en profondeur, où leur détection demeure difficile et leur réparation quasi impossible. Ces fissures sont à l’origine de conséquences néfastes comme une dégradation ou un dysfonctionnement du système. Pour pallier à tous ces problèmes, l’autoréparation (« Self-Healing monitoring ») utilisant des matériaux intelligents apparait comme la meilleure solution.
Notre objectif sera de proposer une approche possible à mettre en œuvre, du M3C. Ceci nous permettra, par la suite, de si fiait pour poursuivre avec une modélisation de la structure proposée et ainsi évaluer l’effet de sa réponse à l’auto réparation. Nous évoquerons aussi quelques applications possibles

en relation

  • Rapport de stage de fin d’études
    27324 mots | 110 pages
  • Rapport de stage de fin d'études
    4076 mots | 17 pages
  • modele rapport de stage de fin d'étude
    2243 mots | 9 pages
  • Rapport de stage fin d'etude cih
    5485 mots | 22 pages
  • Rapport de stage fin d'études société générale
    305 mots | 2 pages
  • Rapport de stage de fin d’études auprès de la cdg developpement
    15941 mots | 64 pages
  • Rapport de stage de fin d'études à la banque populaire
    6863 mots | 28 pages
  • Rapport de stage de fin d'etude+lancement d'un nouveau produit
    1598 mots | 7 pages
  • Cosmetique
    4284 mots | 18 pages
  • Anasius
    3905 mots | 16 pages