RAPPORT MYRIAM FINI

8379 mots 34 pages
Les Institutions de Micro finance (IMF) sont devenues une composante importante de l’architecture financière dans de nombreux pays en développement, notamment en Afrique et en particulier dans la CEMAC en raison de la masse d’argent brassée : 75,3 milliards FCFA à la fin de 2003 en hausse de 21,6 milliards par rapport à 2002 et de l’ampleur de la clientèle issue de toutes les couches sociales : plus de 3,9 millions de bénéficiaires dans la communauté en décembre 2003.
La micro finance, même si elle existait depuis plusieurs dizaines d’années sous des dénominations différentes, est apparue comme une relative nouveauté dans le domaine du développement au cours des années 1990, bien que les premières expérimentations remontent au début des années 1970 au Bangladesh particulièrement avec le docteur Muhammad YUNUS et dans quelques autres pays. En Afrique, les pratiques de la micro finance sont encore plus anciennes, surtout celles qui relèvent de la collecte de la petite épargne ; dans les pays comme Burkina Faso ou le Cameroun par exemple, les premières coopératives d’épargne et de crédit ont vu le jour au cours des années 60.
Avec le temps et le développement de ce secteur de la finance partout dans le monde, la micro finance s’est élargie pour inclure désormais une gamme de services plus large (crédit, épargne, assurance, transfert d’argent etc.). Dans ce sens, les établissements de micro finance ne se limitent plus aujourd’hui à l’octroi de micro crédit aux pauvres mais bien à la fourniture d’un ensemble de produits et de services financiers à tous ceux qui ont difficilement accès au système financier formel.
C’est dans cette perspective que fut crée, " Investissement pour le Développement Société Anonyme" en abrégé IDEV SA en fait partie. Cette institution à caractère privé, située à Douala, précisément à la Rue Drouot Akwa accompagne toutes les couches sociales pour le développement de leurs activités. C’est dans cette agence que nous avons effectué

en relation

  • Le microcrédit au maroc
    4740 mots | 19 pages
  • Analyse du secteur du microcredit au maroc fin 2006
    1742 mots | 7 pages
  • Secteur des micros crédits au maroc
    18059 mots | 73 pages
  • Financement dea amc au maroc
    6033 mots | 25 pages
  • Plan comptable associations
    20781 mots | 84 pages
  • Bimo
    7570 mots | 31 pages
  • Le microcrédit
    2461 mots | 10 pages
  • Vivalife
    37161 mots | 149 pages
  • Finale
    3883 mots | 16 pages
  • Type de gouvernance
    691 mots | 3 pages
  • Microcrédit
    1470 mots | 6 pages
  • Micro finance: comparaison entre le maroc et madagascar
    3191 mots | 13 pages
  • Le micro crédit
    999 mots | 4 pages
  • Les marchés financiers
    399 mots | 2 pages
  • La microfinance outil de developpement?
    3965 mots | 16 pages