Rapport stage

251 mots 2 pages
V. Conclusion :

Ce stage m’a permis de découvrir le métier d’institutrice. On y accède en allant à l’université. Dans un premier temps, il faut obtenir une licence (trois ans).Ensuite on présente le concours à l’IUFM, école de formation des maîtres. On y suit de nombreux stages. Pour pouvoir exercer ce métier il faut beaucoup de qualités en dehors des connaissances.
La créativité, l’organisation, la psychologie, la patience envers les élèves mais aussi les parents sont indispensables.
Travailler avec des enfants quel que soit leur âge m’a paru très difficile : - pour les petits, on craint toujours qu’ils se fassent mal. Il faut une autorité très bien dosée car ils pleurent facilement. - Pour les grands, la partie discipline est très importante et malgré tout le programme doit être acquis.

Pendant mon stage j’ai été étonnée de l’affection que les petits élèves nous portent. Nous avons droit à des déclarations d’amour et ils demandent beaucoup d’attention. Leur comportement est souvent étonnant et amusant.

A la fin de mon stage j’ai compris que pour travailler dans le domaine de l’enfance je suis un peu trop sensible (les peines des enfants me touchent) et pas assez de patience (par exemple répéter constamment les mêmes consignes m’est pénible).

Désormais je cherche un nouveau projet pour ma future vie professionnelle. Je pense chercher dans un domaine où la communication et le contact restent importants mais plutôt vis-à-vis d’une

en relation

  • Du stage au rapport de stage
    2043 mots | 9 pages
  • Rapport de stage
    959 mots | 4 pages
  • rapport de stage
    1647 mots | 7 pages
  • Rapport de stage
    277 mots | 2 pages
  • Rapport de stage
    334 mots | 2 pages
  • Rapport de stage
    3904 mots | 16 pages
  • Rapport de stage
    1345 mots | 6 pages
  • Rapport de stage
    3741 mots | 15 pages
  • Rapport de stage
    1736 mots | 7 pages
  • rapport de stage
    1335 mots | 6 pages