Rapport stiglitz

Pages: 20 (4811 mots) Publié le: 13 janvier 2011
Stiglitz et le Rapport de Stiglitz

Introduction

La CMPEPS pour Commission pour la mesure des performances économiques et du progrès social c’est le nom qu’a pris la commission mis en place par M Nicolas Sarkozy en février 2008 insatisfait de l’état actuel des informations statistiques sur l’économie et la société. Cette commission est présidée par M Joseph Stiglitz, économiste américain etprix Nobel d’économie en 2001.Cette commission ne conteste pas la valeur du produit intérieur brut, mesure universelle adoptée à l’échelle internationale dans l’immédiat après-guerre mais elle en identifie les limites et propose des indicateurs complémentaires pour mesurer le progrès social et le bien-être des individus, dans l’optique d’avoir des décisions politiques mieux adaptées.

Suite acette commission un rapport a été remis au président de la république le 14 Septembre 2009. Ce sujet est encore d’actualité car après un peu plus d’an après la remise du rapport un article de la tribune titrait  « ou en ait t’on sur la mesure du bonheur intérieur brut »

Un rapport qui ouvre le débat sur une nouvelle mesure des performances économiques. Ce rapport est composé de trois chapitres :le premier s’intéresse aux questions classiques relatives au PIB, le deuxième est consacré à l’analyse subjective de la qualité de la vie, le troisième se penche sur l’environnement et la mesure du développement durable.

Quels seraient les limites du PIB comme indicateur de la croissance économique et du progrès social ? Le PIB étant l’outil statistique le plus utilisé pour mesurer laperformance économique, ou encore pourquoi compléter le PIB par d’autres indicateurs de bien être sociétal et de développement durable ? Soutenabilité.

Afin d’apporter réponse a nos interrogations nous allons vous présenter tout d’abord stiglitz puis les motivations de ce rapport et enfin vous exposer les recommandations proposés par la commission.

I-) Stiglitz

A- Qui est Stiglitz

Né en1943 à Gary, dans l'Indiana, une ville sinistrée par le déclin de ses activités industrielles d’un père, Nat, qui vendra des contrats d'assurance jusqu'à plus de 90 ans et d’une mère qui enseignait l'anglais aux immigrants.
Après sa licence au Amherst College, il obtient une bourse pour préparer son doctorat (1967) au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.). Ses projets de rechercheintéressent plusieurs fondations qui financent ses travaux en même temps qu'il enseigne la politique économique au All Souls College d'Oxford. Il obtient un poste de professeur assistant (1966-1967) à l’université de Yale.
D’abord professeur associé (1969-1970), c’est à l’âge inhabituel de 27 ans qu’il devient titulaire de son poste (1970-1974). Il va continuer sa carrière en étant successivementprofesseur à Stanford (1974-1976), Oxford ((1976-1979) et Princeton (1979-1988). Il reçoit, en 1979, la médaille John Bates CLARK (délivrée par l’American Economic Association pour récompenser le meilleur économiste américain de moins de 60 ans).
En 1988, il revient à Stanford. En 1993, il devient le président du Conseil des consultants économiques du président Bill CLINTON. De 1997 à 1999, il estéconomiste en chef de la Banque mondiale.
Depuis 1999, il est professeur à la Columbia Business School, à New York

B- L’évolution de ses théories jusqu'à la rédaction du rapport

Joseph STIGLITZ appartient au courant de pensée des "nouveaux keynésiens" qui ont introduit dans la macroéconomie keynésienne l'étude des comportements individuels. STIGLITZ a ainsi contribué à fonder lanouvelle microéconomie qui, depuis les années 1970, se démarque des hypothèses de concurrence pure et parfaite et de marchés parfaits tels qu’ils ont été développés par Léon WALRAS et perpétués par de nombreux économistes néoclassiques. Selon lui, les défaillances du marché laissent une place à l'intervention de l'État et à l'instauration de règles volontaristes adoptées par la négociation ou le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Rapport stiglitz
  • Rapport stiglitz
  • Rapport stiglitz
  • rapport de stiglitz-sen-fitoussi
  • Stiglitz
  • Stiglitz
  • Stiglitz
  • Stiglitz

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !