Rapport d’audit : biomérieux et transgene biomérieux

3879 mots 16 pages
Rapport d’audit : Biomérieux et Transgene
Biomérieux
1. Présentation de groupe et du marché du diagnostic

bioMérieux est une entreprise française dont l’objectif principal est d’améliorer la santé publique. Il s’agit d’une société française créée et constituée en 1967 mais dont l’origine remonte à 1897 avec l’Institut Mérieux, fondée par Marcel Mérieux. De 1975 à 2000, l’entreprise s’est beaucoup développée à l’international avec la création de nombreuses filiales en Europe (Allemagne, Espagne, Italie, Belgique, Royaume-Uni), mais également en Asie (Japon, Inde).
L’activité de l’entreprise aujourd’hui réside dans les diagnostics in vitro. bioMérieux contribue à diagnostiquer les maladies à caractère cardio-vasculaires, les cancers, ou encore à détecter certains micro-organismes présents dans les produits alimentaires, pharmaceutiques ou cosmétiques.
Il s’agit d’assurer la sécurité du consommateur et également la qualité des différents produits distribués en pharmacie ou présents en distribution sélective.
L’entreprise vend aussi des réactifs, des instruments, ainsi que des services (dépistage, diagnostics cliniques, etc.). Elle dispose de près de 62 000 instruments dans ses laboratoires.
En ce qui concerne le marché qui reste réduit, car l’industrie du diagnostic est encore relativement restreinte, de nombreuses décisions médicales se basent sur ces diagnostics. D’où l’importance de l’activité de bioMérieux. On compte parmi les clients de cette société plusieurs laboratoires de contrôle qualité, mais aussi des entreprises agro-alimentaires.
Ce marché du diagnostic sur lequel est implanté bioMérieux est un marché très concentré, surtout au sein des pays développés. On assiste d’ailleurs à une demande croissante dans ces pays. Par exemple, il y a la volonté de la part de la Chine de mettre en place à moyen terme, une Sécurité Sociale.

Le marché du diagnostic industriel s’articule autour de 3 activités technologiques distinctes : * La

en relation

  • Article la tribune
    66525 mots | 267 pages