Rapportannuel2009

11306 mots 46 pages
Sommaire

Profil Chiffres clés

4 5

Entretien avec le Président du Directoire 6 Comité de Direction Stratégie Rapport de gestion Éléments financiers 8 10 28 38

Rapport des commissaires aux comptes 48 Résolutions Liste des agences 52 56

Pr o f i l
Leader dans le secteur du crédit à la consommation, Wafasalaf accompagne depuis plus de 20 ans la mutation des habitudes de consommation au Maroc et fait avancer le secteur en développant des produits innovants, adaptés aux nouveaux besoins qui émergent, et répondant à sa politique forte de préservation et de respect de la clientèle. Grâce à sa stratégie fondée sur l’innovation, déployée en 2007 à travers de nombreux projets, Wafasalaf demeure le n°1 du crédit au Maroc avec une part de marché de 34% à fin 2007 et des encours atteignant un total de 12,8 milliards de dirhams.

Chiffres clé s
Résultat net
242,8 millions de dirhams

+21%

Une forte croissance résultant des performances de l’activité commerciale, alliée à une gestion optimisée
Le résultat net de l’exercice s’établit à 242,8 millions de dirhams, soit une progression de 21% par rapport à 2006. Cette performance résulte d’une forte progression de la production, de l’optimisation du coût de refinancement, de l’amélioration du coût du risque et de l’évolution maîtrisée des charges d’exploitation.

Produit net bancaire

736,3 millions de dirhams

+12%

Une progression importante dans un environnement fortement concurrentiel

Le PNB enregistre une croissance de 12% par rapport à l’exercice 2006, dans un contexte d’intensification concurrentielle marqué par le resserrement des marges.

Production

6,1 milliards de dirhams

+21%

Une croissance soutenue grâce à une politique active de développement commercial
La production portée s’établit à 6,1 milliards de dirhams, soit une progression de 21% par rapport à l’exercice 2006. Cette performance s’explique principalement par l’évolution de l’activité automobile et de l’activité

en relation

  • P&g présentation de l'entreprise
    3352 mots | 14 pages