Raymond aron: la révolution introuvable

912 mots 4 pages
ROJOWSKI Antoine
Juin 2010

Ue 1 : Compte-rendu d'ouvrage

Raymond Aron: La Révolution introuvable

Dans le cadre de mon mémoire « Mai 1968 dans l'Agglomération lilloise » il paraissait intéressant d'étudier la position de Raymond Aron sur les évènements de Mai.
C'est dans son livre polémique : La Révolution introuvable. Réflexions sur les événements de mai, Paris, Fayard, 1968, que l'on voit observe la pensée du philosophe sur le sujet.

Tout d'abord, présentons l'auteur:

Raymond Aron est né le 14 Mars 1905 à Paris, et décède le 17 Novembre 1983. C'est à la fois un philosophe, un sociologue, mais aussi politologue et journaliste français.
A ce sujet il est pendant plus de 30 ans éditorialiste au quotidien le Figaro et par la suite écrit pour le journal L'Express, où grâce à sa « polyvalence » il peut traiter de n'importe quelle sujet d'actualité. Via ses nombreux articles on discerne bien les idées de l'auteur, fervent partisan de la notion de libéralisme mais aussi atlantiste ce qui lui vaut quelques inimitiés avec les politiques de son époque aussi bien de Gauche, que de Droite, ainsi qu'avec les intellectuels de l'époque comme son ancien ami Jean-Paul Sartre.
C'est par exemple le cas avec son ouvrage le plus connu : L'Opium des intellectuels, dénonçant la bienveillance de l’intelligentsia à l'égard des communistes.
Son livre écrit à chaud sur les évènements de Mai, ne va faire qu'accentuer le fossé qui était déjà en train de se creuser dans les années 1960.

Dans son livre, on sent la volonté de polémiquer sur la Révolution de Mai, puisque dans le titre, il la qualifie « d'introuvable », et pour être encore plus direct, il va dans son avant-propos citer Proudhon initiateur du concept d'anarchisme, pour justement dénoncer cette « mascarade » comme il le qualifie souvent dans son œuvre.
Voici la citation datant de 1848 :
« On a fait une révolution sans idée. La Nation française est une nation de comédiens ».
Cependant pour légitimer ses

en relation

  • Musique en 68
    914 mots | 4 pages
  • Systeme des objets
    1020 mots | 5 pages
  • Contestation années 60
    2218 mots | 9 pages
  • Science politique : est-il bien raisonnable de laisser le pouvoir au peuple ?
    3048 mots | 13 pages
  • La vie intellectuelle en france de 1956 à la fin des années 80
    5041 mots | 21 pages
  • Claude roy
    1667 mots | 7 pages
  • Doc. la sociologie
    6302 mots | 26 pages
  • Philosophie et education
    7074 mots | 29 pages
  • philosophie du sociale
    7185 mots | 29 pages
  • La france aujourd'hui
    5693 mots | 23 pages