Reccueil de donnée maison de retraite (première année)

726 mots 3 pages
Vie de Madame C :
Madame C est une femme âgée de 87 ans, née le 10 février 1926. Elle est de nationalité Française.
Elle est veuve. Madame C a trois enfants, deux fils et une fille. Sa fille est sa personne de confiance.
Madame C était agent des impôts avant d'être à la retraite.
Elle cotise pour une mutuelle.
Elle est entrée à la résidence en 2008, suite à une perte d'autonomie.
Elle occupe une chambre seule, au premier étage.

Histoire de vie depuis l'entrée à la résidence :
Madame C est entrée en établissement en 2008, suite à une chute à domicile. Madame C subie le fait d'être en maison de retraite et exprime le souhait de retourner vivre chez elle. De plus, le deuil de son ancienne vie est donc une étape complexe a effectué et un bouleversement familial en 2012 a engendré un syndrome de glissement, qui a entraîné par la suite une hospitalisation. Le syndrome de glissement est une dégradation rapide de l'état général suite à un problème médicale, chirurgicale ou psychologique. Chez Madame C cela s'est traduit par une perte de sa mobilité, des troubles de l'appétit et du sommeil et par un repli sur soi. A ce jour, la situation de Mme C évolue positivement car elle sort de son isolement en retrouvant un cadre de vie collectif notamment par la prise de repas seule dans la salle de restauration où elle retrouve les autres résidents. Elle reste aussi dans le salon l'après midi et participe aux activités lorsqu'elle peut y participer.

Antécédents chirurgicaux :
• Elle a subi une appendicectomie.

Antécédents médicaux :
• Hypertension artérielle,
• Arthrose,
• Syndrome anxio-dépressif.

• Traitements :
• Cetornan, Acide aminé
Indication : Adjuvant de la nutrition.
• Econazole
• Lexomyle, dérivés de la Benzodiazépine
Indication : Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes.
• Seroplex , Antidépresseur/ inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine
Indication : Traitement des épisodes

en relation

  • Analyse du livre vers une architecture
    4965 mots | 20 pages