Receuil documentaire sartre-camus, l'absurde et la révolte

Pages: 16 (3869 mots) Publié le: 17 septembre 2013
L’Absurde et la Révolte de Camus: synthèse
Par cyberblaise - publié le vendredi 4 décembre 2009 à 08:53 dans 1ST2S1 (2009-2010)
Les notions d’absurde et de révolte.
1. L’Absurde : dans le langage courant, ce mot désigne ce qui n’a pas de sens (par exemple, une décision absurde). Ce concept a été par Camus dans le Mythe de Sisyphe (1942), repris dans l’Etranger(1942) puis au théâtre dansCaligula et le Malentendu (1944).
L’Absurde commence avec la prise de conscience du caractère machinal de l’existence et de la certitude de la mort à venir au bout d’une vie où le temps fait succéder inexorablement chaque jour l’un à l’autre (« Sous l’éclairage mortel de cette destinée, l’inutilité apparaît. Aucune morale, aucun effort ne sont a priori justifiables devant les sanglantes mathématiquesde notre condition3). L’absurde naît de l’étrangeté du monde qui existe sans les hommes et qu’il ne peut comprendre.
L’Absurde est ainsi la conséquence de la confrontation de l’homme avec un monde qu’il ne comprend pas et qui est incapable de donner un sens à sa vie(« Ce divorce entre l’homme et sa vie, l’acteur et son décor, c’est proprement le sentiment de l’absurdité. »)
2.La Révolte : PourCamus, il n’est pas question de renoncer face à l’absurdité de la vie. La révolte, concept développé par Camus dans l’Homme révolté en 1951 est une réponse à l’absurde.
Il s’agit pour Camus de dépasser l’absurde avec des moyens purement humains, sans chercher le secours d’une quelconque transcendance (par exemple la religion) ou d’une quelconque idéologie( par exemple le marxisme oul’existentialisme). Camus ne propose pas de solution toute faite et préétablie mais considère que cette révolte doit prendre la forme d’une action collective où l’homme est pleinement conscient de sa condition (« Je me révolte donc nous sommes » dira-t-il dans L’homme Révolté »).
C’est ainsi que la solidarité entre les hommes devient une valeur fondatrice dans la Peste et qu’elle permet de faire face àl’Absurde, comme en témoigne la lutte du docteur rieux et des formations sanitaires à ses côtés. Rieux est alors l’exemple de l’homme révolté dont l’engagement individuel et collectif, avec des moyens uniquement humains, vient à bout de l’absurdité de la vie, symbolisée par le fléau de la peste.
http://www.weblettres.net/blogs/article.php?w=Penserapresle&e_id=25035
« Un jour vient [...] et l'homme constateou dit qu'il a trente ans. Il affime ainsi sa jeunesse. Mais du même coup, il se situe par rapport au temps. [...] Il appartient au temps et, à cette horreur qui le saisit, il y reconnaît son pire ennemi. Demain, il souhaitait demain, quand tout lui-même aurait dû s'y refuser. Cette révolte de la chair, c'est l'absurde ».
Bien qu'apparenté dans une certaine mesure à l'existentialisme, AlbertCamus s'en est assez nettement séparé pour attacher son nom à une doctrine personnelle, la philosophie de l'absurde. Définie dans Le Mythe de Sisyphe, essai sur l'absurde (1942), reprise dans L'Etranger (1942), puis au théâtre dans Caligula et Le Malentendu (1944), elle se retrouve à travers une évolution sensible de sa pensée, jusque dans La Peste (1947). Il importe, pour lever toute équivoque,d'étudier cette philosophie dans Le Mythe de Sisyphe et de préciser la signification de termes comme l'absurde, l'homme absurde, la révolte, la liberté, la passion qui, sous la plume de Camus, ont une résonance particulière.
Le non-sens de la vie
La vie vaut-elle d'être vécue ? Pour la plupart des hommes, vivre se ramène à « faire les gestes que l'habitude commande ». Mais le suicide soulève laquestion fondamentale du sens de la vie : « Mourir volontairement suppose qu'on a reconnu, même instinctivement, le caractère dérisoire de cette habitude, l'abscence de toute raison profonde de vivre, le caractère insensé de cette agitation quotidienne et l'inutilité de la souffrance ».
I. Le sentiment de l'absurde.
Pareille prise de conscience est rare, personnelle et incommunicable. Elle...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La notion de l'absurde et de la révolte dans l'œuvre d'albert camus
  • L'absurde et la révolte
  • Camus et l'absurde
  • Camus et l'absurde
  • L'absurde par camus
  • Camus et l'absurde
  • l'absurde de Camus
  • l'absurde pour Camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !