Recours pour exces de pouvoir

847 mots 4 pages
Institut d’Etudes Politiques de Paris Cours de Yann AGUILA DROIT PUBLIC Séance n° 8 – Mardi 22 avril 2008

2ème semestre 2007-2008

Principe de légalité : le recours pour excès de pouvoir
Introduction : Quel juge ? Quelles règles s’imposent à l’administration ? Quels recours ? I – UN RECOURS LARGEMENT OUVERT A – Un recours ouvert contre toute décision administrative 1°) Le principe : un droit au recours contre les décisions de l’administration CE 17 février 1950 Min agriculture c/ Dame Lamotte : cet arrêt juge qu’une loi qui a prévu qu’une décision administrative ne peut faire l’objet d’aucun recours « n’a pas exclu le recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat (…), recours qui est ouvert même sans texte contre tout acte administratif et qui a pour effet d’assurer conformément aux principes généraux du droit, le respect de la légalité ». CC 9 avril 1996, Autonomie Polynésie française : « Considérant qu'aux termes de l'article 16 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen : "Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution" ; qu'il résulte de cette disposition qu'en principe il ne doit pas être porté d'atteintes substantielles au droit des personnes intéressées d'exercer un recours effectif devant une juridiction » Exclusion des actes des autorités non administratives : CE 4 juillet 2003 Papon, CE Ass 5 mars 1999, Président de l’Assemblée Nationale, CE 9 avril 1999, CE 25 octobre 2002, Brouant, TC 27 novembre 1952, Préfet de la Guyane 2°) Des exceptions limitées a) Actes de Gouvernement : CE 19 février 1875 Prince Napoléon, Rapports entre pouvoirs publics constitutionnels : CE 2 mars 1962, Rubin de Servens, Mme Ba, CE 16 sept 2005 Hoffer, CE Juge des référés, 8 sept 2005, Hoffer, CE Juge des référés, 22 fév 2005, Hoffer, CE 29 novembre 1968, Tallagrand, CE 20 février 1989, Allain, CE 24 mars 2006, Rolin et Boisvert, CE 3 déc 1999, Association

en relation

  • Le recours pour excès de pouvoir
    6056 mots | 25 pages
  • Le recours pour excès de pouvoir
    1911 mots | 8 pages
  • le Recours Pour Excès De Pouvoir
    3118 mots | 13 pages
  • le recours pour exces de pouvoir
    2133 mots | 9 pages
  • Recours pour excès de pouvoir
    51198 mots | 205 pages
  • Le recours pour excès de pouvoir
    2990 mots | 12 pages
  • Recours pour excès de pouvoir
    3734 mots | 15 pages
  • Recours pour excés de pouvoir
    607 mots | 3 pages
  • Recours pour excès de pouvoir
    1455 mots | 6 pages
  • Recours pour excés de pouvoir
    1065 mots | 5 pages