Refoulement

736 mots 3 pages
Le refoulement et la dissimulation
Mais qu’est-ce qui se joue donc dans le rêve ? Pourquoi par exemple sont-ils souvent obscurs ? Pourquoi l’analyse a-t-elle souvent des difficultés pour revenir du contenu aux pensées du rêves, du contenu manifeste au contenu latent du rêve ? Freud défend que quel que soit le rêve personnel dont il tente l’analyse, il en reviendrait toujours au mêmes pensées, qui plus est désagréables, exigeant de demeurer secrètes : « je parviens en fin de compte à des pensées qui me surprennent, que je ne me savais pas avoir en moi, qui ne me sont pas seulement étranges pour moi mais aussi désagréables et que pour cette raison j’aimerais contester énergiquement, alors que l’enchaînement de pensées que parcourt l’analyse me les impose inexorablement ». Ici intervient le concept célèbre du refoulement. Les pensées du rêves ont tenu une place dans ma vie psychique mais n’ont pas pu devenir consciente, retenue par une censure, une instance de contrôle empêchant ces pensées de m’apparaître en plein jour dans ma conscience. Ce sont ces pensées cachées qui apparaîtraient dans le rêve, d’une manière détournée, transformée (par le travail du rêve). Ainsi, si le rêve est obscur, c’est précisément pour laisser ces pensées cachées, « pour ne pas trahir les pensées prohibées ». Le travail du rêve consiste donc en une déformation, synonyme de dissimulation : le rêve, tout en mettant en scène des pensées prohibées, les cache, les dissimule. Autrement dit tout le travail du rêve (condensation, déplacement, l’arrangement visuel et le traitement interprétatif) consiste à modifier les pensées cachées de manière à ce que précisément elles demeurent cachées, entachées d’obscurité, que le refoulé reste tel.

Qui n'a jamais appelé quelqu'un par un autre prénom que le sien, employé un mot à la place d'un autre, oublié un objet " sans faire exprès "…C'est Sigmund Freud, précurseur de la psychanalyse, qui fit connaître au grand public l'existence de l'inconscient et

en relation

  • Le refoulement
    1850 mots | 8 pages
  • La cause des adolescents
    1556 mots | 7 pages
  • Le refoulé
    1447 mots | 6 pages
  • N'importe
    3970 mots | 16 pages
  • Les mesures applicables aux etrangers en situation irreguliere
    1879 mots | 8 pages
  • Les pompes
    2017 mots | 9 pages
  • Philosophie, michel meyer
    3921 mots | 16 pages
  • Philosophie
    11835 mots | 48 pages
  • résumé du livre métapsycholgie
    5193 mots | 21 pages
  • Fonction du délire : Présentation du cas Shreber
    5707 mots | 23 pages