Regulation par le marché

Pages: 7 (1526 mots) Publié le: 27 août 2011
Ministère de l’enseignement supérieur REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE
Et de la recherche scientifique Union-Discipline-Travail


Année académique : 2010-2011SUJET :<< LA REGULATION PAR LE MARCHE EST-ELLE TOUJOURS EFFICACE ? >>



SOMMAIRE
INTRODUCTION
I)-LA REGULATION PAR LE MARCHE
II)- LES LIMITES DE LA REGULATIONS PAR LEMARCHE
A_/ Concurrence imparfaite et prix artificiel
1-/Le non-respect de l’hypothèse d’atomicités de libre entée sur le marché
2-/Le non-respect de l’hypothèse d’homogénéité
3-/ Le non-respect des hypothèses de transparence et de mobilité des facteurs de production
B_/ Biens collectifs et externalités : l’absence de prix de marché
1-/ Les biens collectifs
2-/Les effets externes
C_/ La prise en compte du temps et l’équilibre par les quantités
III) LES CONDITIONS DE LA REGULATION PAR LE MARCHE
CONCLUSION

I) LA REGULATION PAR LE MARCHE
Une économie de marché se caractérise par le fait que la régulation de l'activité économique est assurée principalement par des mécanismes de marché qui maintiennent le système en équilibre. Cependant la capacitéqu'a le marché de maintenir le système en équilibre est contestée car cet équilibre dépend de conditions difficiles à réunir.

* Le rôle du marché
L'équilibre d'un marché est assuré par le jeu des prix qui, s'ils sont suffisamment flexibles, réagissent aux fluctuations de l'offre et de la demande, tandis que les agents modifient à leur tour leur comportement en fonction du mouvement des prix.De plus les marchés sont interdépendants, c'est à dire que les fluctuations enregistrées sur l'un des marchés se répercutent sur les autres. Cette interdépendance des marchés permet l'adaptation au changement de l'activité économique.
Sur le marché, l'élément essentiel est le prix, qui oriente les décisions des agents comme une main invisible (Adam Smith), de telle façon que producteurs etconsommateurs, par la poursuite de leurs intérêts, favorisent l'intérêt général.
Léon Walras puis Arrow et Debreu ont montré que les mécanismes d'ajustement du marché permettent à l'ensemble des marchés de se trouver simultanément en équilibre : c'est la théorie de l'équilibre général. A l'équilibre, aucun individu ne peut améliorer sa satisfaction sans détériorer celle d'un autre. Cette situation estappelée optimum de Pareto, nom de l'économiste W. Pareto qui développa cette théorie. Toutefois les hypothèses posées sont très restrictives. En effet on suppose ici une rationalité des agents, une concurrence pure et parfaite ainsi que l'absence de toute incertitude. De ce fait il s'agit plus d'un modèle théorique que d'une représentation concrète de l'économie.
Dans de nombreux cas, larégulation par le marché présente des failles et les auteurs divergent sur la portée de ce modèle : selon certains il est nécessaire de se rapprocher au plus près des hypothèses de concurrence pure et parfaite permettant la réalisation de l'équilibre, alors que d'autres, plus réalistes, cherchent à bâtir des modèles différents.

II) LES LIMITES DE REGULATION PAR LE MARCHE
Dans son fonctionnementconcret le marché ne remplit pas son rôle de production d’un équilibre économique efficient.
A_/Concurrence imparfaite et prix artificiel
Lorsque les conditions de fonctionnement des marchés ne sont pas respectées, le prix ne joue plus parfaitement sa fonction d’information. L’équilibre économique n’est donc pas optimal.
Le rôle de l’Etat consiste à améliorer ou à restaurer les conditions de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La régulation du marché
  • La régulation par le marché
  • La régulation du marché
  • La régulation par le marché
  • La régulation par le marché
  • Régulation par les marchés
  • Régulation par le marché
  • Régulation par le marché

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !