René descartes

967 mots 4 pages
Conception philosophiques de l’être humain
(340-102)

Analyse du texte 1

1) Quel est le grand objectif que s’assigne Descartes (§1) ?

L’objectif que Descartes s’assigne et ce, dès le début du texte, est de remettre en question toutes les connaissances et les opinions que ses professeurs lui ont transmises et qu’il a acceptées telles quelles. Son intention est de se servir du doute afin de chasser de son esprit ses anciennes opinions et de s’en construire des nouvelles plus assurées dans les sciences.

2) De quelle manière Descartes entend-t-il détruire toutes ses anciennes opinions (§2) ?

Descartes réalise qu’il lui sera impossible d’analyser en détail chaque chose qui lui semble fausse. Il décide alors de s’atteler aux principes de toutes ses anciennes opinions afin de pouvoir continuer correctement et sans erreurs dans sa recherche du savoir. Il se penchera sur toutes ses connaissances, analysera leurs principes et en rejettera les idées erronées afin de s’en faire de plus justes en corrigeant les erreurs.

3) Pourquoi Descartes ressent-il le besoin de procéder de cette manière (§2) ?

Selon Descartes, il est important de procéder de cette manière car : «la ruine des fondements entraîne nécessairement avec soi tout le reste de l’édifice», c'est-à-dire, que s’il part à la base d’un principe faux, tous ceux qui suivront et qui découleront de ce principe seront inévitablement faux aussi. Selon Descartes, il doit repartir sur de nouveaux fondements plus justes et plus solides.

4) À quelle catégorie d’opinions Descartes commence-t-il par s’attaquer (§3) ?

Descartes s’attaque tout d’abord à la catégorie d’opinion des sens. Il explique que tout ce qu’il a appris et tout ce qu’il a reçu jusqu’à présent de «vrai et assuré» lui venait des sens. Or, il lui est déjà arrivé de constater que ses sens lui avaient déjà été mensongers. Il se demande donc s’il devrait véritablement faire confiance à ce qu’il a appris des sens ou alors s’il devrait se mettre

en relation

  • René descartes
    872 mots | 4 pages
  • René descartes
    2802 mots | 12 pages
  • René descartes
    437 mots | 2 pages
  • René descartes
    2262 mots | 10 pages
  • René descarte
    376 mots | 2 pages
  • René descartes
    261 mots | 2 pages
  • René Descartes
    3325 mots | 14 pages
  • René descartes
    1355 mots | 6 pages
  • René descartes
    590 mots | 3 pages
  • Rene Descartes
    4796 mots | 20 pages