Renaissance

2897 mots 12 pages
XVe et XVIe siècles
Humanisme et Renaissance Du milieu du XVe siècle au milieu du XVIe siècle, l'Europe est saisie d'une telle effervescence intellectuelle, artistique et scientifique que très vite elle se distingue du reste du monde. Cette effervescence s'accompagne d'un retour aux modèles de l'Antiquité gréco-latine. C'est l'humanisme ! La période sera qualifiée de Renaissance.
La Renaissance ? Quelle Renaissance ?
La période qui s'étend du milieu du XVe siècle au milieu du XVIe siècle a été qualifiée de Renaissance (du verbe renaître) car les érudits de cette époque avaient l'impression de renouer avec les splendeurs de l'Antiquité après la longue nuit du Moyen Âge !... Le terme, sous sa forme italienne Rinascimento, a été pour la première fois employé par le peintre Giorgio Vasari vers 1550 pour qualifier un mouvement littéraire et artistique. Il a été repris au XIXe siècle par l'historien suisse Jacob Burckhardt dans le titre d'un ouvrage : Civilisation de la Renaissance pour qualifier cette fois une époque historique, les XVe et XVIe siècles.
Dans les faits, la chrétienté occidentale a connu plusieurs ruptures ou «renaissances» successives, notamment sous le règne de Charlemagne, à l'époque de la réforme grégorienne, à la naissance de l'art français ou «gothique», enfin et surtout au XIIIe siècle (l'époque de Saint Louis), qui vit l'épanouissement des premières républiques urbaines et marchandes en Italie et en Flandre.
Ainsi que le note l'historien médiéviste Jacques Le Goff, la Renaissance du XVIe siècle n'est que la dernière de ces «renaissances», avant les «Temps modernes» qui débutent à la fin du siècle suivant, le XVIIe, avec le capitalisme moderne, la première révolution industrielle, l'État centralisé, des institutions parlementaires et une philosophie détachée de la théologie.
Le retour aux modèles antiques
Le mot humaniste apparaît en Europe occidentale au XVIe siècle, vers 1539. Il désigne les érudits qui ne se contentent plus de la

en relation

  • Renaissance
    819 mots | 4 pages
  • La renaissance
    516 mots | 3 pages
  • La renaissance
    464 mots | 2 pages
  • Renaissance
    360 mots | 2 pages
  • La renaissance
    654 mots | 3 pages
  • Renaissance
    1075 mots | 5 pages
  • La renaissance
    1007 mots | 5 pages
  • Renaissance
    3416 mots | 14 pages
  • Renaissance
    415 mots | 2 pages
  • La renaissance
    847 mots | 4 pages