repère le rècit:Dèfinition et enjeux

5063 mots 21 pages
Francophonie plurielle: l’expression d’une nouvelle identité culturelle1
Josefina Bueno Alonso
Universidad de Alicante

Bien que francophonie rassemble, a priori, par rapport à un seul critère
–celui de la langue française-, ce terme matérialise plus que jamais la diversité2 linguistique et culturelle des peuples; retenons, comme exemple, la phrase d’ouverture du roman de Calixte Beyala (1996): «Le Français est francophone mais la francophonie n’est pas française». Dans cette communication j’aborderai la notion de «francophonie» en analysant sa définition d’un point de vue diachronique et à partir de celle-ci, je situerai la littérature francophone par rapport à la littérature française et par rapport à d’autres littératures qui partagent des caractéristiques similaires. Ensuite, considérant la littérature francophone comme un espace privilégié où s’expriment des identités culturelles différentes, j’aborderai quelques spécificités des textes francophones et le rapport de ceux-ci avec la littérature française.

Qu’est-ce que la Francophonie?
Francophonie est actuellement un terme qui connaît un essor considérable aussi bien dans un contexte culturel qu’administratif. Pour ce qui est de son
1. “Identité culturelle: une identité questionnante, où la relation à l’autre détermine l’être sans le figer d’un poids tyrannique. C’est ce qu’on voit partout au monde: chacun veut se nommer soimême.” (Glissant, 1981: 283).
2. Je renvoie aux notions de Même et de Divers rendues par E. Glissant: Même représente l’univers transcendantal imposé de manière féconde par l’Occident, face à l’ensemble diffracté du
Divers, conquis de manière non moins féconde par les peuples qui ont arraché aujourd’hui leur droit à la présence au monde. (Glissant, 1981: 190)

685

JOSEFINA BUENO ALONSO

parcours, on attribue à Onésime Reclus l’invention vers 1880 du mot francophonie, pour désigner la zone d’influence française en Afrique, suite au partage colonial opéré

en relation

  • boule de suif
    514 mots | 3 pages
  • La nouvelle fantastique
    1084 mots | 5 pages
  • Caractéristiques de l'autobiographie
    891 mots | 4 pages
  • REC semiotique situationnelle2
    1948 mots | 8 pages
  • Les histoires de vie
    7243 mots | 29 pages
  • Analyse semiotique
    4284 mots | 18 pages
  • La course longue au concours pe
    2040 mots | 9 pages
  • Le loup et l'agneau
    2132 mots | 9 pages
  • Jec methodo
    1899 mots | 8 pages
  • 1
    1080 mots | 5 pages